Oeufs de Pâques que vous avez manqués dans Star Trek: Picard

Par Lauren Thoman/23 janvier 2020 18:36 EDT/Mis à jour: 19 mars 2020 16 h 15 HAE

Près de deux décennies après avoir fait ses adieux à l'équipage du USS Enterprise-E dans Star Trek: Nemesis, Capitaine (maintenant amiral) Jean-Luc Picard (Patrick Stewart) est de retour pour une nouvelle aventure dans Star Trek: Picard, allant encore une fois hardiment là où personne n'est allé auparavant. Une continuation directe de Star Trek: la prochaine génération et ses quatre films dérivés, Picard est plein de hochements de tête itérations précédentes de randonnée, à la fois audacieux et subtil. Que vous soyez un Trekkie dédié ou simplement un casual Star Trek fan, il y a quelque chose pour tout le monde à apprécier Picard, qui trouve l'ancien officier à la retraite de Starfleet plongé dans un nouveau mystère intrigant lorsqu'une jeune femme énigmatique - et étonnamment familière - demande son aide après avoir été prise pour cible par des assassins masqués.

Depuis Picard s'appuie sur les événements de La prochaine génération et ses longs métrages ultérieurs, vous pouvez à peine balayer tout des références de l'émission à ces histoires antérieures sous l'égide de 'œufs de Pâques. ' Après tout, des choses comme l'Institut Daystrom, la marque de fabrique de Jean-Luc de `` thé, Earl Grey, hot '' (qui est devenu `` thé, Earl Grey, décaféiné '' dans ses années de crépuscule), et le fait qu'il ait nommé son adorable fosse bull terrier 'Number One', transformant son ancien surnom de commandant Riker en un nom de compagnie littéral, est impossible à manquer. Mais il existe également un certain nombre de références plus sournoises que même aux yeux d'aigle randonnée les fans ont peut-être raté Star Trek: Picard.



Évidemment, spoilers à venir.

'Blue Skies' ouvre Picard avec un écho du passé de Star Trek

Le premier épisode de Star Trek: Picard s'ouvre sur la musique d'Irving Berlin, alors que Bing Crosby chante les paroles de «Blue Skies». C'est un choix de chanson curieux pour un spectacle qui se déroulera dans un avenir lointain, mais la chanson presque centenaire revêt une importance surprenante pour Jean-Luc Picard. Au début Star Trek: Nemesis, le final La prochaine génération film qui culmine dans Lieutenant Commander Data (Brent Spiner) se sacrifiant noblement pour Picard, Data canalise les crooners classiques du passé en interprétant «Blue Skies» lors du mariage de Will Riker (Jonathan Frakes) et Deanna Troi (Marina Sirtis).

steve dent

Vers la fin du film, avant la destruction des données avec le navire Reman Cimeterre, Data tente de transférer ses souvenirs sur B-4, un prototype antérieur de l'androïde fabriqué par son créateur, le Dr Noonian Soong. Malheureusement, B-4 n'est pas aussi avancé que Data, et il semble que le transfert ait été un échec - jusqu'à ce que B-4 commence à chanter doucement «Blue Skies» pour lui-même. La réaction de Picard dans Némésis indique qu'il soupçonne qu'il peut y avoir des données encore en vie après tout, un fil qui est reporté dans le premier épisode de Picard, dans lequel l'ancien capitaine non seulement visite Data dans ses rêves, mais spécule que «l'essence» de Data vit maintenant sous une nouvelle forme.



Le jeu de poker de Picard

Depuis La prochaine génération terminé avec un jeu de poker, il est juste que Picard devrait commencer par un. Le premier épisode voit Jean-Luc et Data jouer aux cartes à bord du Entreprise, engagés dans le même type de conversation que nous les avons vus participer à d'innombrables fois auparavant: analyser une autre des tentatives de Data pour paraître plus humain. Cette fois, c'est sous la forme d'un «tell» - Data dilate un élève afin de tromper le capitaine en lui faisant croire qu'il a une bonne main, tandis que Picard en déduit que son réel dire quand il ne fait rien du tout.

La scène aide les téléspectateurs à se sentir immédiatement chez eux dans le nouveau spectacle, ramenant des paramètres, des thèmes et des personnages qui sont déjà familiers depuis des décennies, mais elle rappelle également le dernier épisode de La prochaine génération, 'Toutes les bonnes choses ...' Après avoir sauté dans le temps et sauvé toute vie dans l'univers, la scène finale retrouve l'équipage du Entreprise engagés dans leur partie de poker habituelle. Ils sont surpris quand Picard arrive et demande à se joindre à lui, mais accueillez-le à la table, et la série se termine avec le capitaine distribuant les cartes en disant: «Le ciel est la limite». Dans Picard, le jeu de poker montre clairement que nous reprenons là où le spectacle précédent s'était arrêté, et le définir sur «Blue Skies» pourrait même rappeler la dernière ligne de Picard.

Un jeu de poker ouvre également la La prochaine génération épisode, «La mesure d'un homme», dans lequel l'humanité de Data est mise à l'épreuve. Dans cet épisode - qui a été fait plusieurs fois signe de tête dans PicardLe premier épisode de 'Remembrance' - Data utilise également le poker comme analogie pour essayer d'illustrer la différence entre la connaissance et la mémoire. Les thèmes de cet épisode semblent pertinents pour Picard, dans lequel les synthétiques ont été jugés trop dangereux pour exister et ont été totalement interdits.



Le chapeau de Dixon Hill se cache à la vue du premier épisode de Picard

Quand Jean-Luc se prépare pour son interview dans le premier épisode de Picard, alors qu'il évalue son apparence dans le miroir, nous apercevons brièvement un fedora de couleur crème avec une bande noire accrochée à un porte-manteau derrière lui. Du point de vue de la caméra, le chapeau semble presque être assis sur la tête de Picard à un angle jaunty.

Ce qui, à première vue, pourrait être confondu avec un simple morceau de pansement aléatoire renvoie en fait à l'un des personnages préférés de Holodeck de Picard - le détective du 20e siècle, Dixon Hill. Le gumshoe était l'un des héros d'enfance du jeune Jean-Luc, et Picard a enfilé le trench-coat et le fedora caractéristiques de l'enquêteur privé à de nombreuses reprises pendant La prochaine génération'', notamment lors de l'épisode de la saison 1 'The Big Goodbye'. Dans cet épisode, le mystère simulé que Picard essaie de résoudre sur le holodeck implique le meurtre d'une jeune femme, préfigurant le puzzle de la vie réelle dans lequel il se retrouvePicard commence.

La destruction de Romulus

Se déroulant en l'an 2399, le premier épisode de Star Trek: Picard se déroule à l'occasion du 14e anniversaire de la supernova romulienne, un événement qui a détruit la planète Romulus et aurait tué plus de 900 millions de Romuliens, si Picard n'était pas intervenu et n'avait pas supplié Starfleet de monter une mission de sauvetage. Cependant, au milieu des efforts d'évacuation, un groupe de synthétiques s'est levé et a attaqué l'armada de sauvetage, l'anéantissant, et Starfleet a par la suite abandonné leurs efforts de sauvetage et interdit complètement les synthétiques, incitant Picard à démissionner de sa commission en signe de protestation.

Bien que nous n'ayons jamais été témoins des conséquences de la supernova romulienne, nous en avons déjà entendu parler auparavant - dans J.J. Abrams 2009 Star Trek film. Dans ce film, Spock mentionne qu'il a essayé d'empêcher la supernova en 2387, mais n'a pas réussi à le faire et a accidentellement créé une faille dans le temps, renvoyant un navire romulien en 2233 et engendrant un chronologie alternative, où le Star Trek des films ont eu lieu. Dans Picard, nous voyons enfin les événements de cette chronologie originale se dérouler, même si Spock et son rôle dans ce qui s'est passé ne sont jamais mentionnés.

Les chantiers navals d'Utopia Planitia

Lors d'une interview censée viser à sensibiliser aux effets nocifs persistants de la supernova romulienne (mais est en fait davantage une embuscade concernant la retraite de Picard de Starfleet), l'intervieweur mentionne que les chantiers navals d'Utopia Planitia sur Mars ont été complètement détruits en les attaques synthétiques pendant la supernova. C'est un commentaire passager dans une liste de blanchisserie des événements catastrophiques qui ont amené Picard et la Fédération à leurs positions opposées ultimes, mais `` Utopia Planitia '' ne sont pas seulement des mots futuristes aléatoires mis en évidence - le chantier naval a beaucoup d'importance dans Star Trek traditions.

Les chantiers navals d'Utopia Planitia ont été l'un des principaux chantiers de construction navale de Starfleet dans plusieurs Star Trek séries. Parmi les nombreux navires construits, il y avait le USS Voyager, le USS Defiant (qui figurait en bonne place dans Star Trek: Deep Space Nine), et bien sûr, le navire amiral lui-même, le USS Enterprise 1701-D. De plus, le commandant Benjamin Sisko (Avery Brooks) a servi pendant plusieurs années à Utopia Planitia avant de prendre le commandement de la station spatiale Deep Space 9 près de la planète Bajor.

La peinture de Data plante un œuf de Pâques dans les rêves de Picard

Jean-Luc a plusieurs rêves de Data lors du premier épisode de Star Trek: Picard, mais l'un des moments les plus marquants se produit lorsqu'il rêve que Data peint une femme en robe blanche qui regarde la mer agitée. Ce rêve incite Picard à aller trouver une peinture que les véritables données lui avaient offerte 30 ans plus tôt, qui - à la grande surprise de Picard - dépeint la même jeune femme qui s'est présentée dans le vignoble de Picard plus tôt dans l'épisode.

Alors que Data a exploré de nombreuses activités artistiques au cours de La prochaine génération, sa peinture en Picard semble rappeler spécifiquement l'épisode de la sixième saison `` Birthright, Part 1 '', dans lequel Data éprouve une vision confuse et demande au capitaine Picard comment il doit procéder pour l'interpréter. Picard le pousse à explorer ce qu'il a vu d'une manière qui lui semble significative, et Data décide d'utiliser la peinture pour explorer les images dans sa tête. Finalement, après avoir peint des dizaines de photos, Data détermine qu'il a accédé à un nouveau niveau de sa programmation et qu'il peut désormais rêver, ce qu'il décide de continuer à faire désormais. Il semble juste que Picard, La peinture de Data vient de boucler la boucle, Picard utilisant l'image de la peinture de données dans ses rêves pour trouver un sens à ce qui se passe dans sa vie réelle.

Le Stargazer et le Cousteau

Quand Picard va visiter sa chambre forte aux Archives Starfleet lors du premier épisode de Picard, nous obtenons un bref aperçu de deux maquettes de navires bien en vue, dont aucun n'est le Entreprise. Le premier est le USS Stargazer, le premier vaisseau Picard jamais commandé. C'était le navire où il exécuterait pour la première fois la tactique de combat qui fut finalement appelée la `` manœuvre Picard '', en utilisant une brève rafale de la chaîne de distorsion du navire pour confondre les capteurs du navire opposé, ce qui donnait l'impression que le Stargazer était à deux endroits en même temps. Alors que Picard parlait parfois avec mépris de la Stargazer, il a admis une fois qu'il désirait parfois commander à nouveau le vieux navire.

Le deuxième modèle est le yacht du capitaine du Enterprise-E, baptisé le Cousteau. le Cousteau a été présenté dans Star Trek: Insurrection, dans laquelle Picard et l'équipage du Entreprise se sont opposés à la Fédération pour les empêcher de déplacer de force une espèce pacifique afin qu'ils puissent récolter (et ensuite détruire) les ressources de leur planète. Dans Insurrection, Picard démissionne temporairement de Starfleet, dégoûté par leur abandon de la première directive et leur licenciement de vies innocentes au nom de leur propre intérêt - ce qui est exactement le même problème qui a finalement conduit à sa démission définitive après la supernova romulienne.

Le bat'leth klingon

Il y a aussi une arme Klingon dans la voûte de Picard dans les Archives Starfleet, une lame incurvée appelée bat'leth. Dans La prochaine génération, les épisodes mettaient souvent en vedette le lieutenant-commandant Worf (Michael Dorn) s'entraînant et se battant avec un bat'leth qui appartenait à sa famille depuis des générations. Alors que les Klingons possédaient d'autres armes, le bat'leth était souvent préféré au combat et considéré comme une arme plus honorable qu'un perturbateur.

On ne sait pas exactement d'où vient le bat'leth de Picard; Bien qu'il soit possible que ce soit celui de Worf, Picard pourrait aussi en être un lors de ses autres relations avec les Klingons. Picard a notamment été arbitre de la succession à la demande du chef Klingon K'mpec lors de la La prochaine génération épisodes «Réunion» et «Rédemption», et il est possible que sa position élevée auprès de l'Empire Klingon l'a amené à un moment donné à recevoir son propre bat'leth.

Peu importe d'où vient le bat'leth de Picard, la présence de l'arme dans son coffre-fort rappelle que Picard est très respecté parmi les Klingons, qui étaient les ennemis les plus féroces de la Fédération. Ce thème semble important pour Star Trek:Picard, qui révèle que l'ancien officier a démissionné de Starfleet pour leur traitement des Romuliens, qui sont entrés dans le rôle de primaire randonnée méchants après que la Fédération a finalement fait la paix avec les Klingons.

«Capitaine Picard Day»

L'un des derniers objets précieux que Jean-Luc Picard a gardé dans sa chambre forte pendant toutes ces années est la bannière que les enfants du Entreprise lui a fait célébrer le «Jour du capitaine Picard», un événement annuel au cours duquel les enfants du vaisseau spatial honorent son capitaine à travers des œuvres d'art originales. Alors que Picard était réticent à participer à la journée du capitaine Picard à bord du Entreprise, il semblerait qu'il aurait pu l'apprécier plus qu'il ne le laissait entendre, s'il avait gardé la bannière pendant des décennies après avoir quitté son poste.

Nous voyons Picard recevoir la bannière enLa prochaine générationc'estépisode de la saison 7 «The Pegasus», qui voit l'équipage du Entreprise face aux Romuliens pour récupérer un vaisseau Starfleet près de la zone neutre. Au cours de l'épisode, il devient clair que Starfleet a violé leur traité de paix avec les Romuliens et a tenté de le couvrir, mais Picard refuse de suivre la tromperie, révélant la vérité aux Romuliens et prenant parti contre ses collègues de Starfleet. En bref, c'est encore un autre œuf de Pâques Picard 's premier épisode qui rappelle une époque où notre héros a pris position contre la Fédération, annonçant peut-être que l'ancien capitaine et Starfleet sont sur le point de se retrouver à nouveau en désaccord.

Un œuf de Pâques picard fait mention d'un médecin familier

Lorsque Picard se rend à l'Institut Daystrom à Okinawa afin de creuser la possibilité que Dahj (Isa Briones) puisse être un synthétique de chair et de sang, il rencontre le Dr Agnes Jurati (Alison Pill), qui lui assure que la chair et le sang sont sensibles les synthétiques ne sont rien d'autre qu'un rêve de pipe oublié. Jurati mentionne ensuite qu'elle a été recrutée par le Dr Bruce Maddox et que les deux ont travaillé ensemble pour créer un androïde sensible semblable à Data. Elle dit qu'ils étaient proches jusqu'à l'interdiction synthétique, après quoi Maddox a disparu.

Si le nom du scientifique disparu vous semble familier, il y a une bonne raison à cela. Bruce Maddox est apparu pour la première fois dans leLa prochaine générationépisode de la saison 2 `` The Measure of a Man '', dans lequel il s'est opposé à la sensibilité de Data dans l'espoir de pouvoir outrepasser son libre arbitre et de l'étudier. Opposition à Maddox n'était autre que le capitaine Jean-Luc Picard, qui a présenté un cas émouvant (et finalement victorieux) pour la personnalité de Data. Mentionner Maddox - qui refait effectivement surface plus tard dansPicard - dans un épisode déjà rempli de thèmes de la sensibilité, de l'identité, du libre arbitre et de l'individualité, cela ressemble à un clin d'œil très délibéré à l'un des La prochaine générationLes débats de base les plus fascinants et les indices que nous n'avons pas entendu le dernier des deux côtés de cet argument.

Les données ont toujours voulu une fille

Lorsque Picard raconte à Dahj sa théorie sur ses origines, elle parle à Picard d'une orchidée hybride que son père a conçue, épissant deux genres et nommant `` la progéniture '' après elle. Plus tard, Picard mentionne au Dr Jurati que Data a toujours voulu une fille. Les deux lignes ensemble semblent être une référence directe à «The Offspring», un épisode de la saison 3 de La prochaine génération dans lequel Data construit une fille androïde nommée Lal (qui signifie `` bien-aimé '') à partir de son propre design.

Dans `` The Offspring '', Lal évolue rapidement, dépassant même les capacités de Data en peu de temps et révélant qu'elle peut ressentir des émotions, mais finalement ses expériences finissent par surcharger son cerveau positronique. Malgré tous les efforts de Data, il est incapable de la sauver. Les données téléchargent ensuite les souvenirs de Lal dans son propre réseau neuronal, de sorte qu'elle puisse en quelque sorte vivre à travers lui. `` The Offspring '' voit également Picard face à la Fédération une fois de plus, lorsqu'un amiral de Starfleet tente de réclamer Lal pour la recherche scientifique, et Picard refuse de la laisser partir. Le voyage de Dahj dans `` Remembrance '' reflète celui de Lal à bien des égards - dans la façon dont elle a dépassé son créateur, comment Picard a essayé de la protéger, et, finalement, dans la façon dont elle est morte après avoir été vraiment vraiment éveillée pendant un bref moment.

Une navette du passé de Star Trek apparaît dans l'épisode 2 de Picard

Le deuxième épisode de Picard s'ouvre en remontant au jour fatidique de 2385 (déclenché, de manière appropriée, par les actions d'un travailleur synthétique nommé `` F8 '') lorsque les travailleurs synthétiques stationnés dans les chantiers navals d'Utopia Planitia se sont soulevés contre leurs collègues de chair et de sang, les tuant et détruisant le site si complètement qu'il brûle encore 14 ans plus tard. Avant que la journée ne commence très, très mal, nous obtenons plusieurs plans comme d'habitude dans les chantiers navals, avec un gros plan d'un Argo-type de navette.

le Argo a été vu pour la première fois dans Star Trek: Nemesis, dans lequel Picard, Worf et Data ont piloté la navette du Enterprise-E à la surface de la planète Kolarus III. Là, ils ont récupéré l'androïde B-4, que nous avons déjà vu faire une apparition dans Picardpremier épisode, «Souvenir». Tandis que le Argode type que nous voyons dans «Maps and Legends» n'est probablement pas exactement le même navire (bien qu'il pourrait être, puisque le Enterprise-E retourné sur Terre pour des réparations à la fin de Némésis en 2379, qui n'est pas loin d'Utopia Planitia), il rappelle encore un événement extrêmement significatif Picardest la tradition, liée au mystère central de la série de l'implication de Data dans la création de Dahj et Soji.

«Bonne première journée de contact»

Bien que le premier épisode de Picard lie le massacre de 2385 à Utopia Planitia à la supernova romulienne, le deuxième épisode le relie à un autre événement extrêmement important Star Trek'histoire de: premier jour de contact. Créé pour commémorer à la fois le premier vol de chaîne réussi et le premier contact inter-espèces entre les humains et les Vulcains en 2063, comme indiqué dans Star Trek: premier contact, Le First Contact Day est depuis longtemps un jour férié annuel dans le monde des Star Trek.

Dans Star Trek: Voyager, nous avons même pu voir une célébration du premier contact, avec la nourriture préférée du créateur du moteur de chaîne Zefram Cochrane, et l'officier scientifique vulcain du navire récitant le salut initial des Vulcains aux habitants de la Terre. Le capitaine Janeway a également mentionné Voyager qu'en tant qu'enfant, elle a toujours pris congé de l'école. En 2385, cependant, les travailleurs d'Utopia Planitia se plaignent qu'ils doivent encore travailler pendant les vacances.

Le fait que l'attaque synthétique sur Mars ait lieu le jour du premier contact souligne la juxtaposition thématique discordante d'un événement qui a finalement déclenché une xénophobie intensifiée se produisant un jour destiné à célébrer la coopération et la confiance de bonne foi entre les espèces. Après l'attaque, la Fédération abandonnerait sa tentative de sauver le peuple romulien de la supernova et interdirait également les synthétiques.

Les fleurs dans l'étude de Picard ont une signification plus profonde

Lorsque le médecin de Picard vient lui rendre visite dans «Maps and Legends», les murs de son bureau peuvent être vus comme décorés de fleurs roses et jaunes. Alors que le choix des couleurs est sans aucun doute esthétiquement agréable pour Jean-Luc et les autres habitants de sa maison à Château Picard, les couleurs des fleurs renvoient également à une ligne que Dahj avait dans «Souvenir». Dans PicardDans le premier épisode de Dahj, Dahj raconte comment son père a épissé deux genres d'orchidées - rose et jaune - afin de créer la souche hybride qu'il a nommée d'après elle.

La combinaison des couleurs rose et jaune a également une autre signification plus subtile pour l'histoire qui se déroule dans Picard. Le capitaine de corvette Data, dont la vie, la mort et l'héritage pèsent lourd dans les deux premiers épisodes de Picard, était toujours facile à repérer dans une foule avec sa peau jaune pâle et ses yeux jaune vif (sans parler de son uniforme jaune). Cependant, quand il a conçu son propre enfant dans le La prochaine génération épisode «The Offspring», l'être qu'il a initialement créé était rose, avant de choisir une apparence humaine et un sexe pour elle-même. Les fleurs jaunes et roses de `` Maps and Legends '' sont clairement destinées à représenter Dahj, mais les couleurs et son histoire de la création par son père d'un hybride rose et jaune sont probablement encore un autre indice de ses liens avec Data.

Le défaut du lobe pariétal de Picard

Lorsque le médecin de Picard (qui avait auparavant servi avec lui Stargazer) vient lui rendre visite dans le deuxième épisode de Picard, il apporte avec lui la sombre nouvelle qu'il soupçonne qu'un petit défaut dans le lobe pariétal de Picard pourrait avoir déclenché l'un des nombreux syndromes neurologiques associés. Les deux parlent du défaut lui-même comme si la connaissance de celui-ci était une vieille nouvelle, ce qu'elle est - le défaut a été découvert pour la première fois par le Dr Beverly Crusher (Gates McFadden) dans le La prochaine génération finale de la série, 'All Good Things ...'

Cet épisode a vu Picard sauter dans le temps, y compris un fil dans un avenir lointain, quand il apprend qu'il développera éventuellement un syndrome irumodique, une maladie neurologique dégénérative et finalement terminale qui peut provoquer des symptômes de confusion, d'hallucinations et de paranoïa. Picard demande à Crusher de le scanner dans sa chronologie `` actuelle '' pour détecter d'éventuels signes avant-coureurs, et bien qu'elle ne trouve aucune trace de syndrome irumodique, elle remarque un petit défaut dans le lobe pariétal qui pourrait - mais pas nécessairement - éventuellement conduire à un syndrome irumodique .

Bien que ni Picard ni son médecin ne mentionnent le syndrome irumodique de nom dans `` Maps and Legends '', il est clair que c'est ce qui inquiète Picard. Dans `` Toutes les bonnes choses ... '', nous voyons que l'avenir, Picard plus âgé est souvent reconsidéré et escompté en raison de son diagnostic, ce qui l'amène à aller à l'encontre des ordres de Starfleet et à appeler en faveur pour obtenir un navire et mener à bien sa mission - un scénario fortement repris par la première saison de Star Trek: Picard.

Téléavertir Patrick Stewart

Lorsque Picard entre dans le hall du siège de Starfleet dans `` Maps and Legends '', captant les images et les sons du bâtiment, une voix peut être entendue sur l'interphone appelant `` l'amiral Gurney '' à la salle de conférence B.Bien qu'il soit facile de rejeter le ligne comme simple bavardage de fond, le nom «Gurney» a une signification surprenante pour l'acteur principal de Picard.

Dans le film de science-fiction de 1984 Dune, Patrick Stewart a joué un personnage nommé Gurney Halleck, qui était à la fois un musicien qualifié et un formidable guerrier. Bien que les traits de caractère spécifiques de Gurney Halleck ne soient probablement pas particulièrement pertinents pour Picard, le nom sur le téléavertisseur est presque assurément une astuce du chapeau au personnage de Stewart dans Dune. Rendre la référence encore plus amusante est la réplique de Picard plus tard dans l'épisode dans lequel il affirme qu'il n'a `` jamais vraiment pris soin de la science-fiction '' - un coup de poing évidemment au fait que Stewart lui-même a joué dans plusieurs classiques de la science-fiction. au cours des années.

5,843 jours

Lorsque Soji passe par l'orientation à la station de régénération romulienne située sur le cube Borg désaffecté dans `` Maps and Legends '', un panneau peut être vu indiquant que `` cette installation a passé 5 843 jours sans assimilation ''. C'est une plaisanterie amusante, comparant les assimilations Borg à des accidents de travail quotidiens, mais le nombre peut également avoir des interprétations intéressantes dans le Star Trek univers. Nombreuses théories sur Reddit postuler que 5 843 jours - soit presque exactement 16 ans - pourraient indiquer une date Star Trek monde. La bande-annonce de Picard a fait ses débuts le 20 juillet 2019, précisément 5 843 jours après original Entreprise designer Matt Jeffries décédé le 21 juillet 2003. 16 ans, c'est aussi le temps qui s'est écoulé entre Star Trek: Nemesis en 2002 et l’annonce de la Picard en 2018, bien que le nombre de jours entre les deux événements ne soit pas exactement de 5 843.

5 843 jours c'est aussi un nombre premier, qui pourrait être un clin d'œil subtil à la Directive Première, le principe fondamental de Starfleet selon lequel la Fédération ne peut pas interférer dans le développement des civilisations extraterrestres, qui a été au centre de nombreux conflits entre Picard et Starfleet. Alors que Picard considérait la directive principale comme un principe directeur qu'il luttait fréquemment pour défendre, il semblait parfois s'y opposer, arguant que la nature philosophique de la directive première permettait des interprétations différentes au nom d'une plus grande justice.

Le robot complet d'Isaac Asimov

Quand Picard rencontre le Dr Jurati dans «Maps and Legends», il tombe sur elle en train de paginer dans Isaac Asimov. Le robot complet, une collection de nouvelles de science-fiction sur les robots. La fiction d'Asimov a souvent exploré les idées de sensibilité et de moralité dans les robots, qui était également l'un des principaux dilemmes philosophiques de Star Trek: la prochaine génération, et se profile comme une question centrale de Picard.

Il est également significatif que Le robot complet fait une apparition dans un épisode qui s'ouvre avec une scène de robots - appelés «synthétiques» dans Star Trekle monde - agissant violemment contre leurs créateurs. Les trois actions montrées par F8 dans la séquence d'ouverture sont expressément interdites par les Trois lois de la robotique d'Asimov, qui stipulent qu'un robot ne peut pas blesser un être humain ou, par l'inaction, permettre à un être humain de se blesser; un robot doit obéir aux ordres que lui donnent les êtres humains, sauf dans les cas où de tels ordres seraient en conflit avec la première loi; et un robot doit protéger sa propre existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec les première ou deuxième lois. La scène d'ouverture montre F8 attaquant ses collègues, ignorant leurs ordres de se retirer, et finalement se détruisant, violant les trois lois d'Asimov dans un ordre séquentiel.

Vasquez Rocks

Après avoir ouvert avec un flashback sur la démission de Picard de Starfleet 14 ans plus tôt, le troisième épisode de Picard (intitulé `` La fin est le début '') trouve l'ancien amiral en visite chez son ancien premier officier, Raffi, qui a été licencié de Starfleet après la démission de Picard. Raffi vit maintenant dans une `` taudis '' autoproclamée des Vasquez Rocks, où il semble qu'elle passe son temps à se défoncer et à essayer d'oublier les années qu'elle a passées à travailler aux côtés de Picard.

Cependant, depuis longtemps Star Trek fans, les Vasquez Rocks sont plus qu'un simple endroit cool pour Raffi pour garer sa remorque du 24ème siècle. Le parc naturel Vasquez Rocks, situé dans les montagnes de la Sierra Pelona dans le sud de la Californie, a été un lieu de tournage fréquent pour les productions Star Trek passées, y compris les épisodes de la série originale, La nouvelle génération, Voyager, et Entreprise, ainsi que des scènes dans les films Star Trek IV: Le voyage de retour, J.J. Abrams 2009 Star Trek, et sa suite de 2013, Star Trek Into Darkness. En fait, les Vasquez Rocks ont été mis en évidence si en évidence dans Star Trek savoir que l'emplacement a même été surnommé 'Kirk's Rock.'

Tatouage de sirène de Rios

Lorsque Picard rencontre son nouveau pilote pour la location, Cristóbal `` Chris '' Rios, dans `` La fin est le début '', c'est dans des circonstances moins qu'idéales, car Rios est en train de se faire retirer un morceau de shrapnel en titane de son épaule . Afin que l'hologramme médical d'urgence puisse accéder à la blessure, Rios est torse nu, ce qui nous donne une vue claire du tatouage de sirène proéminent sur son bras supérieur gauche.

Le navire de Rios est nommé Sirène, qui se traduit de l'espagnol par «La sirène». Il est logique que Rios ait un lien personnel si fort avec son navire qu'il voudrait le marquer de manière permanente sur son corps, mais son choix de nommer son navire `` La sirène '' pourrait également être un indice que Rios et Picard pourraient avoir plus en commun qu'il n'y paraît à première vue. Les sirènes et les tatouages ​​de sirène ont longtemps été associés à une image romancée de marins partant pour des voyages périlleux.C'est ainsi que Picard semblait souvent voir son rôle de commandant d'un vaisseau spatial de la Fédération (rendu clair par le ouverture de Star Trek: générations, dans lequel Picard et l'équipage de l'Enterprise ont assumé leurs rôles équivalents d'officiers sur un navire de guerre du XIXe siècle). L'adoption par Rios d'un tel symbole maritime classique peut indiquer qu'en dépit de leurs différences apparentes, Rios et Picard peuvent en fait être des âmes sœurs.

films de john carpenter classés

Le sens tragique de la vie par Miguel de Unamuno

Après que les deux se rencontrent dans `` La fin est le début '', Picard remarque que Rios est en train de lire une version reliée de Le sens tragique de la vie par Miguel de Unamuno. Écrit en 1912, Le sens tragique de la vie était un essai philosophique dans lequel l'auteur se débat avec ses propres questions existentialistes, à savoir sa lutte pour concilier la poursuite de la sagesse, de la connaissance et de la raison de l'homme avec sa conviction que ces poursuites (et la conscience en général) fonctionnent réellement en opposition à une vie heureuse. . Le passage particulier que Rios lit plus loin dans l'épisode, à la page 140 du livre, traite du lien entre la conscience et la souffrance, dans lequel Unamuno réfléchit: `` Comment savons-nous que nous existons si nous ne souffrons pas, peu ou pas beaucoup? Comment pouvons-nous nous tourner vers nous-mêmes, acquérir une conscience réflexive, sauf par la souffrance?

Bien que Picard n'ait pas été explicitement démontré comme un fan d'Unamuno en particulier, il est bien établi qu'il se considère comme un érudit en philosophie, et il a été montré en lisant et en référençant plusieurs ouvrages de philosophie à plusieurs reprises tout au long de La prochaine générationest parti. L'intérêt de Rios pour la philosophie est un autre indice que le pilote a peut-être plus en commun avec l'amiral qu'il n'y paraît. Mais le passage que Rios lisait semble également pointer - quelque peu de façon inquiétante - le thème de la sensibilité et de la personnalité qui définit si fortement Picard. Unamuno soutient que la souffrance est essentielle à la conscience, et que sans elle, nous n'avons aucun moyen de savoir que nous sommes vraiment vivants - une philosophie que nous pourrions voir revisitée à mesure que nous en apprendrons davantage sur les origines de Dahj et Soji, et les circonstances qui ont mené à la soulèvement synthétique.

Oeuf de Gorn de Picard (Pâques)

Malgré l'insistance de Raffi sur le fait qu'elle ne veut pas participer à la nouvelle mission de Picard dans `` La fin est le début '', il lui envoie de toute façon toutes les informations qu'il possède sur les recherches de Bruce Maddox, et elle ne peut s'empêcher de creuser. Alors que Raffi parcourt les fichiers de l'Institut Daystrom, il y a un bref aperçu de son écran, sur lequel les mots `` Crypto Algorithm Identification: Gorn Egg '' peuvent être lus en orange et vert brillant.

Le Gorn est une espèce exotique reptilienne introduite pour la première fois sur le classique randonnée épisode, `` Arena '', dans lequel le capitaine Kirk est transporté à la surface d'une planète rocheuse (filmé aux Vasquez Rocks, présenté plus tôt dans `` La fin est le début '') par des extraterrestres appelés Metrons, et a dit qu'il devait combattre le capitaine d'un navire Gorn opposé à mort, le capitaine gagnant étant autorisé à partir avec son navire et son équipage, et le navire et l'équipage du capitaine perdant étant détruits. Kirk et le capitaine Gorn parviennent tous deux à se blesser, mais Kirk décide finalement de faire preuve de miséricorde et d'épargner la vie du Gorn, ce qui à son tour conduit les deux équipages à être épargnés par les Metrons.

À la fin de l'arène, les métrons disent à Kirk que, bien que les humains soient une race sauvage, il y a de l'espoir pour eux en raison de leur capacité à faire preuve de miséricorde envers leurs ennemis. Inversement, le début de PicardDans le troisième épisode, Picard et Raffi déplorent que la Fédération refuse de faire preuve de miséricorde envers les Romuliens, capitulant à la place devant «l'intolérance et la peur». Si Kirk avait cédé à ces mêmes tendances dans 'Arena', cela aurait conduit à un résultat bien différent et plus désastreux.

Le CV impressionnant de Picard

Malgré les nombreuses similitudes personnelles de Rios avec Picard, le pilote hésite d'abord à accepter d'aider l'ancien amiral de Starfleet lors de leur première rencontre dans `` La fin est le début ''. Plus tard, lorsque Rios est seul dans ses quartiers, l'hologramme de navigation d'urgence (qui, curieusement, est modelé pour ressembler exactement à Rios, bien qu'avec un accent différent) apparaît et tente de convaincre Rios d'aider Picard, malgré ses réserves. L'une des tactiques persuasives de l'ENH consiste à lire les faits saillants du curriculum vitae de Picard, qui comprennent un certain nombre de références qui seront immédiatement reconnaissables aux passionnés Star Trek Ventilateurs.

Alors que l'ENH parcourt sa liste de blanchisserie des réalisations de Picard, il mentionne que Picard était le `` contact principal avec le continuum Q '', qui fait référence à la fois à l'épisode pilote et à la finale de la série de Star Trek: la prochaine génération, ainsi qu'un certain nombre d'épisodes notables au cours de la série. Les rencontres de Picard avec Q a également conduit à la première introduction (et aux attaques subséquentes) des Borg, auxquelles l'ENH fait référence dans le prochain article de sa liste, `` sauveur de la Terre de l'invasion des Borgs '', faisant référence au rôle de Picard résistant aux Borg dans l'épisode en deux parties 'Le meilleur des deux mondes, 'et encore dans le film Premier contact. Il mentionne également que Picard était `` l'arbitre de la succession pour l'empire Klingon '', ce qui avait déjà été fait signe dans Picardépisode de première, et qu'il était «capitaine de la Entreprises D et E, «une référence qui n'a pas besoin d'explication.

L'ENH conclut ses exultations de Picard en lui disant qu'il a `` travaillé aux côtés du grand Spock '', rappelant au La prochaine génération épisode 'Unification, 'et pourrait également être un clin d'œil au rôle de Spock dans la tentative d'empêcher la supernova romulienne, comme expliqué dans le 2009 Star Trek.

Le retour de Hugh

Alors que les premiers épisodes de Picard se déroulent principalement sur Terre, toutes les scènes de la sœur jumelle de Dahj Soji ont été placées à bord d'une station de récupération romulienne sur un cube Borg réutilisé, sur lequel elle rencontre un ancien drone Borg nommé Hugh. Aux côtés des Romuliens, les Borgs étaient l'une des principales races méchantes de La prochaine génération, et même assimilé Picard dans leur collectif à un moment donné dans l'épisode en deux parties «Le meilleur des deux mondes». Cependant, le Borg a gagné en profondeur dans l'épisode «I Borg» (le titre un riff sur «I, Robot» d'Isaac Asimov, lui-même référencé dans Picarddeuxième épisode), qui a vu la Entreprise l'équipage rencontre un jeune drone Borg qui avait été abandonné par le Collectif. Bien que Picard considère initialement le Borg comme rien de plus qu'un moyen de l'aider à faire tomber le Collectif, il est finalement obligé de reconnaître sa sensibilité et sa personnalité lorsque le drone commence à montrer des signes d'individualité et se donne le nom de `` Hugh ''.

Hugh réapparaît dans les deux parties TNG épisode «Descent», où il est révélé qu'après avoir rejoint le Collectif, son sens de l'individualité s'est propagé à l'ensemble de son cube, et ils ont été coupés du Collectif. Dans «Descent», Hugh s'est révélé un fidèle allié de Picard et du Entreprise, sauver plusieurs membres de l'équipage et résister au frère mégalomane de Data, Lore. Il est difficile de prédire ce qui attend Hugh sur Picard, mais si l'histoire passée de Hugh avec l'amiral est une indication, il peut s'avérer être un allié important - quoique inattendu - pour Picard et son équipage voyou.

Tout pour un, et un pour Picard

Au cours de Star Trek: Picard, le spectacle a donné un aperçu des événements survenus 14 ans avant son récit principal, pendant la supernova romulienne. 'Absolute Candor' nous montre ce que Picard faisait juste avant l'attaque synthétique sur Mars - en visitant un ordre de religieuses assassines romuliennes appelé Qowat Milat sur la planète Vashti. Les Qowat Milat s'occupent également d'un jeune garçon nommé Elnor, un réfugié Picard confié à l'ordre jusqu'à ce qu'un logement plus approprié puisse être trouvé pour lui. Jusque-là, Picard entretient une relation affectueuse avec l'enfant et lui apporte une copie d'Alexandre Dumas. Les trois Mousquetaires. Picard lit le livre à haute voix à Elnor, et les deux réalisent avec enthousiasme certaines de ses scènes d'escrime les plus énergiques avant que Picard ne reçoive la tragique nouvelle de Mars.

Tandis que Les trois Mousquetaires est un conte populaire qui a été référencé plusieurs fois dans Star Trek histoire, le livre joue un rôle important dans La prochaine génération épisode «Hollow Pursuits», dans lequel un membre d'équipage du Entreprise crée un programme holodeck qui permet à Picard, Data et Geordi de jouer les mousquetaires, avec Riker se joignant plus tard en tant que diminutif D'Artagnan. Dans `` Hollow Pursuits '', la version mousquetaire de Picard défie le Riker réel en duel, puis le nargue quand Riker refuse, disant qu'il n'a pas d'épée et ne veut pas se battre. Plus tard dans 'Absolute Candor', Picard sera défié en duel, jettera son épée et refusera de se battre.

Picard relance une blague courante sur l'opéra Klingon

Au début de 'Absolute Candor', la Dre Agnes Jurati erre sur le pont, désespérée pour une conversation afin de se débarrasser de l'ennui et de la monotonie des voyages dans l'espace. Lorsque Rios semble réticent à parler, Jurati parcourt une liste des choses qu'elle a déjà faites pour occuper son temps. Elle révèle qu'elle a lu pendant deux ans des numéros antérieurs de Le Journal de la cybernétique théorique et a arrosé ses plantes, puis mentionne qu'elle «allait regarder un holo, mais bizarrement, tout ce que vous avez à bord est l'opéra Klingon». Rios répond: «Longue histoire».

Alors que nous sommes vraiment curieux de savoir quelle est l'histoire derrière la collection d'opéra Klingon de Rios, la nature discordante et discordante de l'opéra Klingon est une blague de longue date dans Star Trek. Caractères de plusieurs Star Trek les itérations ont à plusieurs reprises comparé l'écoute de l'opéra klingon à une forme de torture, car il est généralement considéré comme extrêmement désagréable à écouter pour les non-klingons. Cependant, sur les deux La prochaine génération et Deep Space Nine, Worf avait un grand amour pour l'opéra Klingon, s'enorgueillissait de sa vaste collection d'opéra Klingon, et était même connu pour éclater de temps en temps lui-même s'il pensait que personne n'écoutait. Les holos d'opéra Klingon de Rios pourraient indiquer que lui et Worf partagent un goût similaire pour la musique, ou peut-être que quelque temps avant l'équipage de Rios, il était entièrement composé de versions holographiques de lui-même, le Sirène peut avoir été la maison d'un autre aficionado de la musique Klingon.

Un navire en Picard rend hommage à une légende de Star Trek

Nous avons beaucoup de questions sur Narek, l'énigmatique Romulien qui n'a pas perdu de temps pour se rapprocher de Soji à bord de l'Artefact au nom de - selon Narek lui-même dans `` Absolute Candor '' - qui finit par effacer tous les synthétiques partout. Cependant, Narek a ses propres questions, principalement sur l'histoire personnelle de Soji. Lorsque Narek demande à Soji comment elle parle un si excellent romulien, elle dit qu'elle l'a appris d'un ami de son père, qui était professeur. Narek observe qu'elle doit l'avoir appris avant mai 2396, lorsque ses dossiers indiquent qu'elle a expédié vers le quadrant bêta à bord du Ellison.

La plupart des navires mentionnés sur Star Trek ont une sorte de signification plus profonde, et la Ellison ne fait pas exception. Le navire porte probablement son nom Harlan Ellison, un écrivain influent et prolifique décédé en 2018. L'une des œuvres les plus connues d'Ellison était Star Trek l'épisode «La ville au bord de l'éternité», qui est largement considéré comme l'un des meilleurs épisodes de la série originale, bien qu'Ellison ait insisté pour que l'épisode diffusé soit radicalement différent de celui qu'il avait écritet qu'il n'a pas approuvé les modifications. Dans l'épisode, McCoy voyage accidentellement dans le temps dans le New York des années 1930 et modifie par inadvertance l'histoire, et Kirk et Spock le suivent ensuite afin de restaurer la chronologie. Ellison a remporté plusieurs prix pour son écriture sur l'épisode, y compris un Hugo, et `` La ville au bord de l'éternité '' est toujours souvent citée comme l'une des meilleures Star Trek épisodes de tous les temps.

Transport de classe Wallenberg

NBC

Lorsque Picard rayonne vers la colonie de relocalisation romulienne sur la planète Vashti dans `` Absolute Candor '', il n'est pas préparé à l'accueil glacial qu'il reçoit de ses habitants. Un homme confronte Picard, disant qu'il était membre du sénat romulien qui avait entendu Picard parler 14 ans auparavant, alors que la Fédération promettait toujours l'aide des Romuliens en prévision de la supernova. Il se souvient alors que Picard est revenu avec «un grand gros Wallenbergtransports de classe »pour aider à déplacer le peuple romulien en lieu sûr.

Wallenbergles transports de classe sont un nouveau type de navire dans le Star Trek univers, et sont probablement nommés pour Raoul Wallenberg, un diplomate suédois crédité d'avoir sauvé des dizaines de milliers de Juifs dans la Hongrie occupée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est un nom approprié pour les transports conçus pour transporter les personnes en sécurité face à l'extinction. Bien sûr, c'est aussi tragique, étant donné que la Fédération a abandonné ses efforts de sauvetage peu de temps après. L'histoire de Wallenberg a été transformée en film de télévision Wallenberg: L'histoire d'un héros en 1985, qui était supervisé par Rick Berman, qui a été producteur exécutif pour de nombreux Star Trek séries et films, dont La nouvelle génération, Deep Space Nine, Voyager, et Entreprise.

Le rossignol

Dans «Absolute Candor», le Wallenberg-class navire que l'ancien sénateur romulien, Tenqem Andrev, dit qu'il est monté à bord lors de l'évacuation de Romulus a été nommé le Rossignol. Bien sûr, ce nom de navire est une référence évidente à Florence Nightingale, la femme du 19e siècle qui est généralement considérée comme la fondatrice des soins infirmiers modernes. Il est approprié qu'un moyen de transport conçu pour sauver des vies porte le nom d'une femme qui a agi en tant que pionnière en matière de soins de santé, de secours et d'équité pour les femmes.

'Nightingale' était aussi le nom d'un épisode de Star Trek: Voyager, dans lequel l'enseigne Harry Kim prend le commandement d'un transport médical Kraylor, qu'il renomme Rossignol. Kim pense qu'il aide les Kraylor à transporter les vaccins vers leur monde natal, mais découvre finalement que leur mission réelle est de transporter un groupe de scientifiques de Kraylor et leur prototype d'un dispositif de camouflage sur leur planète, en violation de la directive principale. Dans 'Absolute Candor', Tenqem Andrev est en colère contre Picard, croyant qu'il a délibérément trompé et profité du peuple romulien à une époque où il était le plus vulnérable, alors que dans l'épisode 'Nightingale' de Voyager, c'est Kim, représentant la Fédération, qui s'est trompée.

Picard révèle le triste sort d'un personnage Voyager

Le cinquième épisode de Star Trek: Picard s'ouvre avec facilement la scène la plus sale de la série jusqu'à présent - et l'une des scènes les plus sales de Star Trek dans son ensemble - comme nous le voyons un ancien officier de Borg Starfleet se faire retirer ses implants oculaires sans anesthésie, hurlant sans défense, 13 ans avant le début de la série. Bien que la scène soit difficile à regarder, peu importe qui elle était sur cette table d'opération, cela devient encore plus un coup de poing quand Seven of Nine (Jeri Ryan) arrive pour le sauver et révèle que le pauvre gars torturé est en fait Icheb (Casey King dans Star Trek: Picard, en remplacement de Manu Intiraymi, à l'origine du personnage), qui était présenté pour la première fois au public Star Trek: Voyagersixième saison.

Icheb était l'un des nombreux jeunes drones Borg récupérés par le Voyager équipage dans l'épisode «Collectif», dans lequel le navire tombe sur un cube Borg habité uniquement par cinq enfants Borg qui ont été coupés du Collectif. Seven a servi de parent de substitution à Icheb et aux autres ex-enfants Borg, et a nourri Icheb alors qu'il démontrait une aptitude avancée pour l'astrophysique, et a exprimé le désir d'entrer éventuellement dans la Starfleet Academy. Cependant, bien qu'un adulte Icheb soit apparu dans le Voyager épisode 'Shattered' (qui se déroule dans un autre 2394), nous savons maintenant que dans le premier Star Trek chronologie, Icheb n'a tragiquement pas dépassé 2386, bien qu'il ait à un moment donné réalisé son rêve de devenir officier de Starfleet.

«Ayez un peu de tranya.

Lorsque nous rencontrons enfin le Dr Bruce Maddox (John Ales, remplaçant Brian Brophy, qui a interprété le personnage sur La prochaine génération) dans le cinquième épisode de Star Trek: Picard, 'Stardust City Rag', il n'est pas trop beau. Craignant pour sa vie, le cybernéticien se cache sur Freecloud, cherchant l'aide d'un seigneur du crime nommé Bjayzl (Necar Zadegan). Au début, Bjayzl ordonne la mort de Maddox, mais y réfléchit à deux fois et décide d'essayer de savoir de qui il fuit, pensant qu'elle pourrait tirer profit de l'échanger avec ses poursuivants. Dans sa tentative de beurrer le médecin traumatisé, Bjayzl lui propose un verre de «tranya», une sorte de boisson jaune vif qu'elle garde dans une carafe en cristal.

Star Trek a longtemps été caractérisée par sa nourriture et sa boisson distinctives, et tranya date en fait tout le chemin du retour aux premiers épisodes de la série originale. La boisson est apparue pour la première fois dans Star Trekdixième épisode, «La manœuvre de Corbomite», dans lequel il est offert à l'équipage du Entreprise comme un geste de bonne volonté. Tranya a depuis surgi ici et là tout au long du Star Trek univers, faisant des apparitions dans les deux Deep Space Nine et Découverte. Malheureusement pour Maddox, la boisson qui a été introduite à l'origine comme un moyen de signifier la confiance et l'amitié n'a pas la même signification dans Picard; Bjayzl l'utilise pour droguer le scientifique, le rendant inconscient afin qu'elle puisse le garder comme prisonnier.

Picard fait référence aux sept origines du Quadrant du Delta de Neuf

Plusieurs fois dans `` Stardust City Rag '', les personnages mentionnent que l'ex-Borg Seven of Nine est originaire du Delta Quadrant, relayant cette information avec un air de crainte. Ceci est, bien sûr, une référence à la zone mystérieuse de la galaxie qui a servi de cadre à Star Trek: Voyager, où Seven of Nine a été introduit pour la première fois. Alors que Starfleet a une présence décente dans les trois autres quadrants de la galaxie, le quadrant Delta est plein d'inconnues en raison de son éloignement du reste de la Fédération; quand le Voyager d'abord bloqués dans le quadrant Delta, ils ont estimé qu'il leur faudrait 70 ans pour retourner dans l'espace familier.

Dans le Delta Quadrant, l'équipage de Voyager rencontré un certain nombre de nouvelles espèces exotiques, mais la force la plus puissante dans le Quadrant Delta était en fait celle qui avait été introduite beaucoup plus tôt Star Trek lore - le Borg. Bien que l'espèce soit originaire du Quadrant Delta, la première apparition du Borg a été dans l'épisode de la saison 2 de la prochaine génération `` Q Who '', dans lequel l'alien Q (John de Lancie) jette l'Enterprise profondément dans un espace inexploré - dans ce cas, la Bêta Quadrant - pour leur prouver qu'ils ne sont pas encore prêts à relever tous les défis de l'univers. Ce fut cette rencontre avec le Entreprise cela a incité les Borgs à voyager dans l'espace de la Fédération, dans le but d'assimiler ses nombreuses planètes.

Le Bolian rouge

Aussi tôt que le Sirène s'approche de Freecloud, son équipage est inondé de Star Trek version d'annonces pop-up, sous la forme d'hologrammes qui tentent agressivement de colporter leurs produits jusqu'à ce qu'ils soient rejetés par leur client cible. L'une de ces publicités, destinée à Rios, concerne un service de maintenance appelé Red Bolian, qui promet de Sirèneefficacité de conversion de puissance de 91%. Rios se débarrasse de la pub d'un coup de doigt, mais les Bolians ont une longue histoire dans le monde de Star Trek.

Introduit pour la première La prochaine génération épisode de la saison 1 «Conspiracy» les Bolians ont été nommés pour le directeur de cet épisode, Cliff Bole. Dans cet épisode, on découvre que des parasites ressemblant à des insectes ont infecté un trio d'amiraux de Starfleet et les contrôlent de l'intérieur, malgré leurs apparences extérieures normales. Dans «Stardust City Rag», Picard et l'équipage du Sirène tous prétendent être des gens qu'ils ne sont pas pour infiltrer l'opération de Bjayzl, Seven se révèle secrètement jouer un jeu très différent de Picard et des autres, et à la fin de l'épisode, Maddox est trahi par Agnès, une personne qu'il aimé et fait confiance. Alors que le Bolian rouge n'était qu'une annonce stupide, il aurait également pu être un clin d'œil subtil aux thèmes de l'épisode de la confiance mal placée et des apparences trompeuses - en particulier compte tenu du fait que les Bolians réels sont à la peau bleue, pas rouges, ce qui fait que l'on se demande si le Bolian rouge est juste un autre con.

Emporium de cheveux de M. Mot

Il y a beaucoup à comprendre lorsque Rios se téléporte pour la première fois dans les rues éclairées au néon de Freecloud dans `` Stardust City Rag '', mais il serait difficile de manquer la signalisation proéminente pour `` M. Emporium Hair de Mot. Un personnage récurrent sur Star Trek: la prochaine génération, M. Mot (joué par Ken Thorley) était un barbier bolian qui a travaillé à bord du Entreprise. Malgré le fait que les Bolians sont chauves, le commandant Riker a déjà salué Mot comme le meilleur barbier de Starfleet. Mot a souvent pris sur lui de donner à Picard et à d’autres membres du Entreprise des conseils non sollicités par l'équipage qui allaient bien au-delà des limites de son expertise en coiffure. À quelques reprises, il a en fait joué un rôle déterminant dans leurs missions.

Dans la cinquième saison La prochaine génération L'épisode «Unification», Mot a fourni les postiches qui ont permis à Picard et Data de se cacher en tant que Romuliens dans leur recherche de l'Ambassadeur Spock. Bien sûr, cela semble très important dans Picard, étant donné sa concentration sur les données et le peuple romulien. Plus tard, dans le sixième épisode de la saison 'Starship Mine', Picard a en fait affirmé être Mot, disant à un groupe de mercenaires qui l'avaient capturé qu'il n'était que le barbier du navire. Dans `` Stardust City Rag '', Picard s'habille comme un personnage différent, bien que sans postiche Mot personnalisé cette fois.

Picard frappe les tables de Dabo

À gauche de l'écran lorsque Rios rayonne vers Freecloud dans `` Stardust City Rag '' se trouve un panneau jaune annonçant `` Dabo Tables '', l'une des nombreuses distractions proposées aux visiteurs de la ville de Las Vegas. Dabo est un jeu de hasard Ferengi, similaire à la roulette - bien que compte tenu des origines du jeu, il n'est pas surprenant que les chances pour le dabo tendent à être considérablement pires que celles de l'aliment de base du casino. Bien que les jeux de dabo aient été mentionnés à plusieurs reprises Star Trek spectacles, il a été le plus mis en évidence sur Deep Space Nine, où la roue de dabo était un élément fixe dans le bar de Quark.

Bien que les règles du dabo soient simples, il est extrêmement difficile de gagner en raison de la forte prévalence de la triche dans le jeu. Filles Dabo sont souvent utilisés pour détourner l'attention des joueurs du volant, afin qu'ils ne remarquent pas les tactiques louches de la maison, et il n'est pas rare que les joueurs et les propriétaires d'entreprise tentent de faire pencher la balance des chances en leur faveur. Le positionnement proéminent d'une salle de dabo à Freecloud est probablement un indice pointu que la tromperie se cache juste sous la surface de la plaque tournante des loisirs.

Quark semble bien se débrouiller

En parlant de Quark (Armin Shimerman), il semble que le barman Ferengi ait franchisé avec succès son établissement dans les années depuis qu'il était un acteur principal sur Deep Space Nine, y compris un emplacement sur Freecloud. Lorsque Rios rayonne vers la ville dans `` Stardust City Rag '', un grand panneau publicitaire Quark's Bar peut être vu à droite de l'écran, avec le slogan, `` Ce qui est à vous est à nous. '' C'est probablement un riff sur la devise de la planète plaisir Risa, 'Tout ce qui nous appartient est à vous.' Quark a visité Risa dans le Deep Space Nine épisode de la saison 5, «Qu'il soit sans péché ...», et était un récipiendaire enthousiaste de la salutation traditionnelle Risan, qu'il semble depuis s'être approprié pour lui-même sous une nouvelle forme.

Quark est de nouveau abandonné lorsque M. Vup (Dominic Burgess) dit à Rios que ses références ont été vérifiées, en disant: «M. Quark de Ferenginar était particulièrement satisfait de la façon dont vous avez géré ses problèmes avec le Breen. Le Breen est une mystérieuse espèce extraterrestre mercenaire qui a surgi sur de nombreux randonnée série, y compris La prochaine génération, Deep Space Nine, et Voyager. Quark avait été réticent à travailler avec eux dans le passé, mais il semble que depuis son Deep Space Nine jours, il s'est retrouvé malheureusement mêlé à eux de toute façon - ou du moins, c'est ce que Rios veut que Bjayzl et son peuple croient.

L'USS Coleman

Lorsque Seven of Nine affronte Bjayzl dans `` Stardust City Rag '', elle donne finalement à Picard le récit complet de ce qui est arrivé à Icheb: il était en poste d'officier scientifique à bord du USS Coleman, mais était en congé de son navire afin d'aider Seven à tenter de maintenir l'ordre parmi les personnes qui avaient été laissées par la Fédération, suite à l'abandon par Starfleet de leurs efforts de sauvetage autour de la supernova romulienne. Icheb était en mission de reconnaissance près de Daimanta lorsque son navire a répondu à un appel de détresse qui s'est avéré être une embuscade orchestrée par Bjayzl et son peuple.

Le navire d'Icheb, le Coleman, fait probablement référence à un personnage de la série originale, Dr. Arthur Coleman, qui est apparu dans l'épisode de la saison 3 'Turnabout Intruder'. Dans l'épisode, le Entreprise répond à un appel de détresse, et l'équipe à l'extérieur trouve une Janice Lester (Sandra Smith) blessée soignée par Arthur Coleman (Harry Landers). Cependant, l'appel de détresse se révèle être une ruse pour que Lester puisse changer de corps avec Kirk et prendre le contrôle de la Entreprise. Icheb stationne à bord du Coleman fait un signe de tête à un scénario similaire qui se déroule avec lui, dans lequel il répond à un faux appel de détresse, et est pris en embuscade afin que quelqu'un d'autre puisse prendre le contrôle de son corps. Dans «Turnabout Intruder», l'échange de corps est inversé et Coleman se porte volontaire pour prendre soin de Lester, mais malheureusement, Icheb rencontre un sort beaucoup plus sombre dans «Stardust City Rag».

La recherche de Picard

Au début de «The Impossible Box», comme Sirène près de l'ancien cube Borg maintenant connu sous le nom de `` l'artefact '', Picard décide de préparer son retour sur le site de son ancien traumatisme avec une thérapie d'exposition. Il demande à l'ordinateur dans son étude de rechercher les termes «l'artefact», «traité» et «le Borg», puis s'assoit pour parcourir les résultats à contrecœur. Les images sur lesquelles Picard choisit de s'attarder sont facilement identifiables: l'ex-Borg, Hugh, à la fois lors de son arrivée à bord du Entreprise sur La prochaine génération, puis à nouveau comme il apparaît dans Picard en tant que directeur exécutif du Borg Reclamation Project; plusieurs plans de l'ex-Borg au milieu de leurs procédures de remise en état; et bien sûr, Picard comme Locutus de Borg, comme on le voit sur les deux La prochaine génération et en Star Trek: premier contact.

Mais il existe également plusieurs autres aperçus rapides des résultats de recherche qui n'ont peut-être pas été aussi facilement reconnaissables. Le premier, qui était à peine visible, était une photo d'un navire de la Fédération tirant sur un cube Borg et faisant apparemment des dégâts, qui auraient pu provenir de la bataille à l'ouverture de Star Trek: premier contact. L'image suivante est celle du Comité permanent romulien, qui est tirée directement du Deep Space Nine épisode «Inter Arma Enim Silent Leges», («En temps de guerre, la loi se tait») dans lequel un personnage s'emmêle dans un complot de Tal Shiar. Il y a aussi une brève image de la ligne d'horizon de Paris en l'an 2372, qui a été prise de la Deep Space Nine épisode «À la mort», dans lequel l'équipage doit détruire une porte iconique, une sorte de portail technologique qui pourrait instantanément transporter des personnes sur d'énormes distances. À la fin de «The Impossible Box», Picard et Soji utiliseront une passerelle similaire (dans ce cas, une trajectoire spatiale sikarienne) pour échapper aux Romuliens.

La mauvaise humeur des Romuliens depuis 250 ans

Comme le Sirène près de l'artefact Borg dans `` La boîte impossible '', Raffi allume le charme pour contacter son vieil ami et contact avec Starfleet, Emmy, en tirant parti de la reconnaissance du nom de Picard et de sa longue histoire avec la Fédération pour lui donner des pouvoirs diplomatiques. Emmy (dont le nom lui-même pourrait être un coup de gueule au fait que Patrick Stewart n'a jamais reçu une seule nomination aux Emmy pour sa représentation de Picard sur La prochaine génération, et est donc attendue depuis longtemps) refuse dans un premier temps, affirmant que les Romuliens s'attaquent à qui va et vient sur l'Artefact, et qu'ils sont de `` mauvaise humeur depuis 250 ans ''.

Si vous vous demandez ce qui est arrivé aux Romuliens il y a deux siècles et demi pour les rendre si grincheux, eh bien, c'est à peu près au moment où ils sont entrés en contact avec les humains (il y a 247 ans, pour être exact). Quelques années plus tard, en 2156, la guerre Terre-Romulien a commencé, qui n'a duré que quatre ans, mais a encore des répercussions sur 200 ans. La fin de la guerre a été marquée par la création de la zone neutre romulienne en 2160 (que la Sirène voyage tôt dans `` La boîte impossible ''), et a conduit directement à la formation de la Fédération unie des planètes en 2161, qui était initialement composée des cinq espèces (Humains, Vulcains, Andoriens et Tellarites) qui ont uni leurs forces pour s'opposer à la Romuliens. Compte tenu de la tension persistante des Romuliens avec la Fédération, il n'est pas étonnant qu'ils soient toujours de mauvaise humeur.

Nouveau nom, nouvelle identité

Quand Hugh mentionne dans `` The Impossible Box '' que l'ancien Borg sur l'artefact se réfère à lui-même comme `` xBs '', Picard se demande à haute voix la raison pour laquelle il s'est renommé. «Un nouveau nom peut être le premier pas vers une nouvelle identité», explique Hugh. «J'ai appris que le Entreprise il y a toutes ces années.

La leçon à laquelle Hugh fait référence a eu lieu dans son premier épisode deLa prochaine génération, intitulé «I Borg», et ne venait pas de Picard, mais de Geordi La Forge (LeVar Burton) et du Dr Beverly Crusher (Gates McFadden). Au début, quand Hugh monte à bord de l'Enterprise, il ne se réfère pas à lui-même avec un nom, mais avec un numéro: Third of Five. Il ne se considère pas non plus comme un individu, mais comme un membre du Collectif, se référant uniquement à nous. Cependant, après que Geordi et Beverly lui aient expliqué le but des noms, il décide qu'il en veut un pour lui-même et devient Hugh. L'adoption de son propre nom marque le début de la capacité de Hugh à se penser en termes de «je», pas de «nous», et conduit finalement à sa mission permanente de libérer et de réhabiliter d'autres Borgs.

En tant qu'ancien Borg lui-même, Picard était initialement résistant aux tentatives de son équipage de montrer de la compassion à Hugh dans `` I Borg '', incapable de secouer son PTSD persistant d'être assimilé. Cependant, au fil du temps, même Picard est venu à accepter et à apprécier Hugh en tant qu'individu, et lorsqu'ils se rencontrent à nouveau dans `` The Impossible Box '', ils se saluent comme de vieux amis.

«Maintenant, notre reine est une Romulienne»

En partie, le travail de Hugh en tant que directeur exécutif du Borg Reclamation Project implique qu'il supervise les efforts de réhabilitation des ex-Borg traumatisés qui tentent de se remettre de leur assimilation. Cependant, comme il partage avec Picard dans `` The Impossible Box '', même après que les xB ont été récupérés, ils ne sont toujours pas acceptés par la société libre. 'Nous restons le peuple le plus détesté de la galaxie', dit tristement Hugh. «Tout aussi impuissant et asservi qu'avant. Seulement maintenant, notre reine est romulienne.

S'il est possible que Hugh soit littéral, puisque les Romuliens avoir eu une impératrice dans le passé, il semble plus probable qu'il faisait une blague extrêmement sombre, faisant référence à la reine Borg que Picard lui-même a rencontré dans Star Trek: premier contact. La reine était plus individualisée que le reste du collectif, se référant à elle-même à la première personne et semblant avoir ses propres idées et son propre pouvoir. C'est elle qui dirigeait les actions des Borgs et considérait leur mission comme un effort constant vers la perfection. Elle a révélé dans Premier contact que c'était son idée d'assimiler Picard en tant que «Locutus», et pas seulement un autre drone Borg sans nom, parce qu'elle avait voulu qu'il lui serve d'homologue. Cependant, la résistance de Picard s'est avérée ne pas être futile après tout, forçant la reine à abandonner son plan.

Raffi perd deux bandes de latinum

Lorsque Picard trouve Soji vivant sur l'artefact dans `` La boîte impossible '', il vérifie avec le Sirène, les informant que sa mission, jusqu'à présent, a été un succès. Rios apporte cette nouvelle à Raffi, qui révèle avec irritation que cela signifie qu'elle a perdu leur pari - elle avait parié que Soji serait déjà morte, ce qu'elle pensait être une évidence. Au lieu de cela, Rios l'informe qu'elle lui doit désormais «deux bandes de latinum».

Tandis que le latinum a surgi ici et là sur plusieurs Star Trek montre, il a été le plus souvent mentionné dans Deep Space Nine comme monnaie préférée de l'Alliance Ferengi, et en particulier de Quark, le barman Ferengi de la station spatiale. Latinum est souvent référencé dans les règles d'acquisition de Ferengi, autour desquelles la société Ferengi est structurée. Il y avait 285 règles, dont beaucoup étaient centrées sur le latinum, telles que la 102e (`` La nature se désintègre, mais le latinum dure éternellement ''), la 229e (`` Le latinum dure plus longtemps que la luxure '') et la 263e (`` Ne jamais laisser le doute ternissez votre soif de latinum ').

Latinum a également été largement utilisé par les Cardassiens, ainsi que diverses autres espèces. Raffi et Rios qui choisissent de placer leurs paris en latinum peuvent être très amusants, mais leur choix de devise peut indiquer que malgré leur association avec sans doute la personne la plus noble de la galaxie, ils ont tous les deux une sorte de séquence mercenaire.

Secteurs 5-8 à 5-21

Lorsque Picard et Hugh entrent dans les quartiers de Soji dans `` The Impossible Box '', une voix peut à peine être entendue en arrière-plan annonçant que `` les secteurs 5-8 à 5-21 ... sont temporairement fermés en raison d'une activité chronométrique détectée ''. Dans Star Trek: premier contact, l'émission contrôlée de particules chronométriques est ce qui a permis au Borg de remonter le temps et d'assimiler la Terre, ce qui a forcé le Entreprise l'équipage de les poursuivre et de rétablir la chronologie originale. Apparemment, l'artefact a encore des particules chronométriques non réglementées flottant autour, et bien que nous ne soyons pas sûr de ce qui se passerait si une personne sans méfiance se promenait dedans, nous ne pouvons pas imaginer que ce serait bien.

Les secteurs spécifiques qui sont mentionnés sont encore plus intéressants que la référence à l'activité chronométrique. Alors que 5-8 et 5-21 pourraient simplement être des nombres aléatoires choisis pour créer un remplissage de fond, il convient de noter que lors de la cinquième saison de Star Trek: la prochaine génération, l'épisode 8 («Unification Part II») et l'épisode 21 («The Perfect Mate») ont tous deux été dirigés par Cliff Bole, qui a également servi d'homonyme pour l'espèce Bolian, qui ont été référencés dans l'épisode 5 de Star Trek: Picard. Bien qu'aucun de ces épisodes ne semble particulièrement pertinent pour `` The Impossible Box '', on ne peut pas en dire autant de deux autre Épisodes dirigés par Bole de La prochaine génération: «Le meilleur des deux mondes», parties I et II. Ce sont, bien sûr, les épisodes dans lesquels Picard est assimilé par les Borgs et devient Locutus, un événement qui a été largement référencé dans «The Impossible Box».

La trajectoire spatiale sikarienne

Au cours des dernières minutes de `` The Impossible Box '', Picard, Soji, Hugh et un passager clandestin Elnor se retrouvent piégés dans l'ancienne chambre de la Reine à bord de l'Artefact, alors que des soldats romuliens les soutiennent. Heureusement, bien qu'il n'ait jamais été là auparavant, Hugh est en mesure d'utiliser ses souvenirs collectifs de la région (une capacité que tous les ex-Borg semblent posséder, Picard inclus) pour leur permettre d'accéder à la voie d'évacuation à sécurité intégrée de la reine: une trajectoire spatiale construite à partir de technologie acquise par les Borgs après avoir assimilé les Sikariens. La porte a une portée théorique de 40 000 années-lumière, transportant instantanément ceux qui la traversent presque partout où ils pourraient vouloir aller.

Bien que sa présence sur un cube Borg soit nouvelle, Star Trek les fans ont déjà vu une trajectoire spatiale une fois auparavant: sur Star Trek: Voyagerpremier épisode de la saison «Prime Factors». Dans l'épisode, le capitaine Janeway et son équipage rencontrent les Sikarians, dont la technologie de téléportation a le potentiel de réduire de moitié leur voyage de retour de plusieurs décennies. Cependant, les Sikariens sont réticents à partager leur technologie en raison de leur propre version de la directive principale, ce qui leur interdit d'interférer dans le développement de cultures moins avancées. En fin de compte, Janeway et son équipe se rendent compte que Voyager ne peut pas utiliser la trajectoire de toute façon, car elle est incompatible avec la technologie de la Fédération et est obligée de la détruire. Malheureusement, il semble que la technologie dont les Sikariens étaient si protecteurs ait depuis été soustraite à la force. Bien que Picard soit certainement reconnaissant de l'évasion, il serait probablement le premier à admettre que le coût était trop élevé.

Picard ramène la fusion de l'esprit Vulcain

Le septième épisode de Star Trek: Picard revient sur la mystérieuse rencontre entre le Dr Agnes Jurati et le commodore Oh juste avant le Sirène parti sur sa mission perfide. Au cours de la scène, nous apprenons enfin ce que Oh a dit à Jurati qui l'a amenée à se retourner contre son ancien mentor et amant, Bruce Maddox, qu'elle a tué dans l'épisode `` Stardust City Rag ''. Il s'avère qu'Oh a utilisé une fusion d'esprit Vulcain pour donner à Jurati une vision de ce qui se passerait si Maddox était autorisé à continuer son travail. Bien qu'il soit difficile de discerner exactement ce que c'était qu'Agnès a vu, nous pouvons extrapoler à partir de tous les flashs de feu rapides et crier que ce n'était rien de bon.

Bien que ce soit la première fusion mentale Vulcain que nous ayons vue Picard, la pratique remonte à la première saison de la série originale. Dans l'épisode 'Dague de l'esprit, 'Spock utilise une fusion mentale pour apprendre la vérité sur un passager clandestin sur le Entreprise qui a beaucoup de difficulté à communiquer verbalement ses préoccupations. Avant d'effectuer la fusion de l'esprit, Spock révèle qu'il n'a jamais essayé d'utiliser la technique sur un humain, mais cela s'avère être un succès, comme c'est le cas dans 'Nepenthe' avec Oh et Jurati. Depuis 'Dagger of the Mind', plusieurs personnages ont participé à des mélanges d'esprit dans la plupart des Star Trek spectacles, y compris Picard lui-même, qui est entré dans l'esprit se mêle aux deux Spock (dans le La prochaine génération épisode 'Unification, partie II') et son père, Sarek (dans l'épisode' Sarek ').

Coeur de duritanium de Picard

Quand Picard et Soji sont confrontés dans les bois de Nepenthe par la fille de Riker et Troi, Kestra, elle est en train de jouer en tant que `` Viveen Wild Girl of the Woods '', un personnage qu'elle a imaginé à partir de celui de son frère aîné. langues inventées. Dans son personnage de Wild Girl, Kestra pointe son arc et sa flèche vers le cœur de Picard, mais il lui dit qu'elle pourrait plutôt viser sa tête, car `` mon cœur est du duritanium solide ''.

Le cœur artificiel de Picard n'a pas été souvent référencé au cours de La prochaine génération, mais il a été établi canon depuis le deuxième épisode de la saison, 'Samaritan Snare», dans laquelle Picard doit subir une opération pour le remplacer. Dans l'épisode, Picard dit à Wesley que son remplacement cardiaque d'origine était dû à une bagarre avec un groupe de Naussicans, à l'époque où il était enseigne. Plus tard, dans le sixième épisode de la saison 'Tapisserie, «nous voyons effectivement cette confrontation se jouer grâce à un certain temps d'ingérence de Q, qui donne à Picard l'occasion de changer les erreurs de sa jeunesse.

Kestra Troi et Thaddius Riker

Lorsque Picard rend visite à Will Riker et Deanna Troi sur Nepenthe, il est rapidement établi que le couple a eu deux enfants dans le temps qui s'est écoulé depuis Star Trek: Nemesis. Leur premier, un garçon nommé Thad, aurait eu 18 ans en 2399, mais est décédé tragiquement plusieurs années plus tôt de la neurosclérose mendaxique, une maladie qui aurait été guérissable sans l'interdiction synthétique. À l'époque de «Nepenthe», ils n'avaient qu'un seul enfant survivant, un jeune adolescent précoce avec une imagination débordante nommée Kestra.

Ni les noms de Thad ni de Kestra n'ont été tirés de nulle part; les deux ont en fait été nommés pour les membres de la famille de leurs parents. Comme révélé dans le Voyager épisode 'Souhait de mort'' Thaddius Riker était un soldat de l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession, dont la vie a été sauvée par un Q nommé Quinn, afin de s'assurer que Will Riker finira par naître et sauver la Fédération de l'assimilation par les Borgs. Mais alors que Thad Troi-Riker portait le nom d'un lointain ancêtre de Will, Kestra tire son nom d'une relation beaucoup plus étroite: sa tante, Kestra Troi.

Comme révélé dans le La prochaine génération épisode, 'Page sombre«Kestra était la sœur aînée de Deanna, décédée enfant dans un tragique accident et dont la mémoire hantait leur mère, Lwaxana. Deanna ne connaissait Kestra que lorsqu'elle était adulte, lorsqu'elle a finalement aidé leur mère à surmonter son chagrin et sa culpabilité vieux de plusieurs décennies. En nommant sa fille Kestra, Deanna honore la sœur qu'elle n'a jamais connue.

Les passe-temps de Will Riker

Nous savons depuis les premières remorques pour Star Trek: Picard que Will Riker finirait par se présenter, et quand il le fait enfin dans 'Nepenthe', il y a un certain nombre de signes de tête à son mandat sur Star Trek: la prochaine génération. Dans la première scène de Riker Picard, il travaille dans la cuisine, prépare des ingrédients pour une pizza maison tout en écoutant du jazz. Bien sûr, ces deux passe-temps sont des choses que l'ancien numéro un de Picard appréciait entre les quarts de Entreprise.

Dans l'épisode de la deuxième saison 'Time Squared, 'Riker fait des œufs brouillés à partir de zéro pour ses coéquipiers, en utilisant des œufs d'Owan qu'il a ramassés lors de leur dernier arrêt à Starbase 73. Malheureusement, il s'avère que les œufs d'Owan ne sont pas appétissants pour les humains (bien que Worf pense qu'ils sont assez savoureux ), et la plupart des invités de Riker ne peuvent pas gérer plus d'une bouchée. `` Un cuisinier ne vaut que ses ingrédients '', dit Riker pour sa défense - ce qui explique peut-être pourquoi, dans `` Nepenthe '', il cultive les siennes, en utilisant des tomates et du basilic de son propre jardin dans sa pizza.

L'amour de Will Riker pour le jazz est également bien établi dans Star Trek canon, comme le montre d'abord le La prochaine génération épisode de la saison 1, '11001001. ' Dans l'épisode, une espèce extraterrestre appelée les Bynars distrait Riker de sa mission de détourner le Entreprise en le gardant sur le holodeck, où il joue du trombone avec un combo jazz de la Nouvelle-Orléans de 1958.

Riker donne des commandes familières

Cela fait longtemps que Will Riker et Jean-Luc Picard ont servi ensemble sur le pont de la Entreprise, mais dès qu'ils se réunissent dans «Nepenthe», il ne faut pas longtemps pour entendre Riker aboyer des ordres familiers. Dès que Picard laisse même entendre qu'il a peut-être été suivi par des Romuliens, Riker donne à son ordinateur personnel la commande «Shields up! Il s'avère que la cabane élégante de Troi et Riker dans les bois a quelques astuces cachées et semble être équipée de défenses équivalentes à n'importe quel vaisseau de la Fédération.

Plus tard dans le même épisode, nous entendons Riker crier «Alerte rouge! Mais il n'y a pas lieu de s'alarmer - il a simplement brûlé les tomates locales sur sa pizza. Les deux commandes ont été données d'innombrables fois par Riker à bord du Entreprise, et l'entendre les prononcer à nouveau dans 'Nepenthe' est sûr de ramener des souvenirs vifs pour tout La prochaine génération ventilateur.

Le Kzinti

Lorsque Riker active ses défenses de périmètre dans «Nepenthe», il explique à Picard que la raison de la sécurité renforcée est que les Troi-Rikers ont eu des problèmes avec le Kzinti. Il s'agit en fait d'une référence à une espèce originaire de Star Trek: la série animée. Les Kzinti sont une race hostile ressemblant à un chat qui a mené de nombreuses guerres contre les humains, que les Kzinti ont toujours perdues.

C'est intéressant que Picard amènerait le Kzinti en Star Trekl'univers de l'action en direct, car dans la série animée, il est établi que la dernière des guerres Terre-Kzin a eu lieu à la fin du 21e siècle - qui, bien sûr, est le siècle dans lequel nous vivons actuellement - quelque part autour de la 2069. Cependant, en Star Trek: Premier contact, il est dit que le tout premier contact entre les humains et la vie extraterrestre a eu lieu en 2063, et Voyager semblait impliquer que les humains n'avaient toujours pas rencontré de menaces extraterrestres importantes d'ici 2067. Cela ne donne pas beaucoup de temps pour mener quatre guerres contre les Kzinti d'ici 2069, alors nous espérons que finalement Star Trek: Picard décide de faire le tour du conflit de Riker avec la race féline et d'expliquer la chronologie un peu plus en détail.

Kestra s'enquiert des intérêts de Soji

Après avoir appris que Soji est un modèle synthétique inspiré de Commander Data, Kestra commence à interroger sa nouvelle connaissance sur ses intérêts et ses capacités, lui demandant si elle joue du violon, si elle aime Sherlock Holmes et si elle peut courir très vite ou plier du métal avec elle. mains nues. Kestra n'a tiré aucun de ces tests décisifs d'Android de nulle part; ce sont toutes des choses que nous avons vu Data exprimer un intérêt pendant son temps sur le Entreprise.

Les données ont d'abord capté le violon afin de devenir Sherlock Holmes dans le La prochaine génération épisode de la saison 2 'Élémentaire, Dear Data. ' Dans l'épisode (qui se déroule principalement sur le holodeck), Data et Geordi sont confrontés à un hologramme de l'arnémèse de Holmes, Moriarty, qui commence à gagner en sensibilité. Les thèmes de «Elementary, Dear Data», sur l'intelligence artificielle qui devient consciente de soi, sont très en ligne avec ceux de Picard et ses questions en cours sur la personnalité des synthétiques.

Quant au pliage du métal, c'est l'une des démonstrations que Riker lui-même (représentant Bruce Maddox) utilise pour argumenter contre l'humanité de Data dans le La prochaine génération épisode, 'La mesure d'un homme. ' Heureusement, bien que Riker présente un dossier solide, le juge statue en faveur de Data et de Picard. Riker s'excuse plus tard auprès de Data pour avoir soutenu que Data n'était pas une personne, mais Data l'absout immédiatement, lui disant que s'il ne l'avait pas fait, Data n'aurait jamais eu la possibilité de se défendre en premier lieu.

Les activités humaines de Data

Après avoir interrogé Soji sur le fait qu'elle ait hérité de ses `` intérêts et capacités '' de son `` père '', Data, Kestra passe à ses fonctions biologiques, se demandant si son corps synthétique produit des choses comme la salive et le mucus. Lorsque Soji confirme qu'elle le fait, Kestra pense qu'il serait logique que la progéniture synthétique de Data ait autant de ces traits biologiques, car il `` essayait toujours d'être plus humain ''. Elle continue en expliquant que malgré toutes les impressionnantes capacités Android de Data, `` tout ce qu'il a vraiment voulu faire était, comme, avoir des rêves et raconter des blagues et, comme, apprendre à danser de salon ''.

Des données ont été présentées pour ces trois activités au cours de divers épisodes de Star Trek: la prochaine génération. Les données commencent d'abord à vivre des rêves - qu'il suppose initialement être un dysfonctionnement, avant de déterminer finalement qu'ils font partie intentionnelle de sa programmation - dans l'épisode de la sixième saison.Le droit d'aînesse, première partie. ' Après cet épisode, il dit qu'il prévoit d'intégrer le rêve dans sa routine habituelle. Il essaie également à plusieurs reprises de raconter des blagues - avec plus ou moins de succès - tout au long La prochaine génération'Run, et reçoit même des leçons d'humour d'un comédien stand-up holographique dans l'épisode de la saison 2'The Outrageous Okona. ' Et il demande hilarante des leçons de danse du Dr Crusher dans l'épisode de la saison 4 'Journée des données», qui présente également le retour de Bruce Maddox. En raison d'une mauvaise communication, Crusher apprend aux données à faire des claquettes, alors qu'il avait vraiment besoin d'apprendre était la danse de salon pour un mariage à venir.

Un clin d'œil à la découverte en Picard fait office de référence Star Wars

Alors que Picard et Soji sont partis sur Nepenthe, Rios, Raffi et Agnes passent la majeure partie de Picardseptième épisode essayant de secouer Narek, qui reste obstinément sur leur queue, quelles que soient les sortes de manœuvres intelligentes qu'ils tirent. Bien sûr, Agnes sait que cela est dû au tracker qu'elle a avalé avant de monter à bord du Sirène, mais elle ne peut pas se résoudre à leur dire cela et supplie plutôt de retourner sur Terre et d'abandonner Picard, dans l'espoir qu'elle n'aura pas à trahir quelqu'un d'autre pour empêcher l'horrible avenir qu'elle a vu. Dans ses tentatives pour les persuader, elle dit que même si elle avait espéré être le «membre de l'équipage amusant qui dit« cachons-nous dans cette comète »et il se trouve que c'est un gormagander géant ou quelque chose comme ça», elle préfère simplement se diriger maison.

Les Gormaganders ressemblent à des baleines géantes qui ont été vues pour la première Star Trek: découverte épisode 'La magie pour rendre l'homme le plus saint fou», dans lequel un personnage se cache à l'intérieur d'un gamor blessé pour tenter de se faire passer à bord du Découverte et reprendre le navire. Mais bien sûr, se cacher dans une comète qui se révèle être une forme de vie organique géante est également une référence claire à cela autre saga spatiale extrêmement populaire dans laquelle un groupe de personnages fait exactement cela. Dans Star Wars Episode V: L'empire contre-attaque, Han Solo se cache de la marine impériale en pilotant leMillennium Falcon dans une «grotte» dans un astéroïde, qui se révèle être en fait la bouche d'un exogorth géant, ou une limace spatiale.

L'ancien mandat de Riker et Troi

À quelques reprises au cours de 'Nepenthe', nous entendons Riker et Troi se référer l'un à l'autre comme 'Imzadi', un terme de tendresse qui remonte à l'épisode pilote de La prochaine génération, 'Rencontre à Farpoint. ' Dans cet épisode, lorsque les deux se retrouvent face à face à bord du Entreprise, Troi parle à Riker dans son esprit, l'appelant «Imzadi» et se référant à une époque où les deux étaient romantiquement impliqués avant leur affectation ensemble.

Bien qu'il ait été expliqué plus tard que `` Imzadi '' pouvait avoir des implications à la fois romantiques et platoniques, il a toujours été utilisé pour désigner le lien fort de Troi et Riker, et avait tendance à être utilisé à des moments où ils se sentaient particulièrement proches ou lorsque l'un d'eux était en péril et appelé à l'autre. Dans `` Nepenthe '', les deux semblent avoir évolué pour utiliser `` Imzadi '' non seulement dans les moments d'émotion et de proximité extrêmes, mais aussi comme un simple nom d'animal de compagnie, ce qui montre à quel point leur lien ne s'est approfondi qu'au cours de leurs décennies du mariage.

Qo'noS à Tyken's Rift

Un personnage qui est souvent mentionné mais jamais vu dans 'Nepenthe' est le mystérieux capitaine Crandall d'Infinity Lake, que Kestra semble beaucoup admirer, même s'il est 'plus âgé que Picard'. En essayant de convaincre les adultes autour de la table du dîner que Crandall serait le candidat idéal pour transporter Picard et Soji hors du monde sur son navire, le À l'intérieur du détroit, Kestra se vante du fait que Crandall a été «partout de Qo'noS à Tyken's Rift».

dépistage des oiseaux de proie

Qo'noS a été mentionné à plusieurs reprises tout au long Star Trek l'histoire, et Picard et son équipage l'ont même visité à quelques reprises, puisque la planète abrite l'Empire Klingon. Pendant ce temps, Tyken's Rift n'est pas du tout une planète, mais plutôt un type d'anomalie spatiale qui a absorbé toute l'énergie environnante. le Entreprise a été pris au piège dans la faille d'un Tyken La prochaine génération'épisode de la saison 4'Les terreurs d'une nuit», après avoir retrouvé un vaisseau Starfleet perdu dont l'équipage s'était tué entre eux après avoir été rendu fou par une force extérieure. En fin de compte, le conseiller Troi est celui qui décode la communication télépathique qui affectait l'équipage, et c'est en suivant ses conseils que le Entreprise est enfin en mesure de se libérer de la faille. Des années plus tard, dans «Nepenthe», nous voyons que Picard cherche toujours à obtenir des conseils de Troi pour se sortir de situations apparemment impossibles, et elle est toujours plus que disposée à le donner.

Espions vulcan-romuliens

Le huitième épisode de Star Trek: Picard, intitulé `` Pièces brisées '', s'ouvre sur une scène assez déchirante, alors que les membres du Zhat Vash expérimentent `` l'admonition '', un rituel qui leur permet de voir des visions d'un événement horrible dans un passé lointain qui a anéanti une ancienne civilisation. L'admonition a eu lieu 14 ans avant le début de Star Trek: Picard, et comme nous l'apprenons dans `` Broken Pieces '', est la source de nombreux mystères de l'émission, y compris les origines du commodore Oh, Narissa et du xB Ramdha, et bien sûr, la véritable motivation derrière l'attaque synthétique sur Mars.

Nous avons également enfin la confirmation dans `` Broken Pieces '' que le commodore Oh est ce que beaucoup soupçonnent depuis longtemps - un espion mi-romulien, mi-vulcain pour le Zhat Vash, qui a orchestré l'attaque sur Mars, et a ordonné le meurtre d'une paire de synthétiques sur l'ancien navire de Rios, le Ibn Majid. Ce n'est pas la première fois que des espions romuliens à moitié vulcains jouent un rôle important sur Star Trek. Dans La prochaine génération Épisode de la saison 4, «Data's Day», Data est affecté à l'escorte d'un ambassadeur «Vulcain» nommé T'Pel, qui se révèle plus tard être un espion romulien. Étant donné que `` Broken Pieces '' révèle que l'admonition est un rituel remontant à des centaines d'années, et que l'un des flashs reçus par le Zhat Vash comprend une image d'un passage synthétique dans les données, il est sûr de supposer que le Zhat Vash se méfiait de Les données du moment où il a été créé. Peut-être que T'Pel n'était pas seulement un espion romulien, mais était en fait une génération antérieure de Zhat Vash, rassemblant des informations sur le synthétique sensible de Starfleet afin de déterminer à quelle distance était vraiment le seuil apocalyptique qu'elle a vu dans l'Admonition.

Traqueurs Viridium

Bien que nous ayons découvert dans l'épisode 7 de Star Trek: Picard qu'Agnès Jurati avait ingéré un appareil de localisation romulien à la demande du commodore Oh, ce n'est qu'avec «Broken Pieces» que nous avons appris précisément quel type de pisteur Agnes avait avalé. Il s'avère qu'il était fait de viridium, ce qui explique pourquoi Agnès s'est injectée une neurotoxine à la fin de 'Nepenthe' -elle tentait d'utiliser un composé d'hydrogène pour déstabiliser le viridium, permettant à la Sirène pour enfin secouer le vaisseau Tal Shiar qui les suivait.

Bien que n'ayant jamais vu de viridium sous sa forme de pilule bleu brillant auparavant, trackers viridium ont été effectivement utilisés dans le Star Trek canon depuis l'époque de Star Trek VI: le pays inconnu. Dans ce film, Spock place un patch de viridium sur l'uniforme du capitaine Kirk avant que Kirk ne se téléporte sur un navire Klingon à la suite d'une tentative d'assassinat contre le chancelier Klingon. Plus tard, Spock utilise le patch de viridium pour sauver Kirk et McCoy d'où ils sont détenus.

Ian l'ingénieur écossais

Star Trek: Picard a distribué un nouvel hologramme basé sur Rios sur le Sirène tous les épisodes comme des friandises soigneusement rationnées, mais par 'Broken Pieces', il semble que nous les ayons finalement tous rencontrés. Au total, il y en a cinq, chacun avec un accent différent: un hologramme médical d'urgence britannique (EMH), un hologramme de navigation d'urgence irlandais (ENH), un hologramme tactique d'urgence espagnol (ETH), un hologramme d'hospitalité d'urgence américain (EHH), et enfin, un hologramme écossais de génie d'urgence (EEH), que nous rencontrons dans l'épisode 8.

Bien que les différents accents et manières des divers hologrammes soient un moyen efficace de différencier six caractères différents qui se ressemblent tous exactement, PicardL'inclusion d'un ingénieur écossais qui balaie généreusement le mot «lassie» semble loin d'être une coïncidence. Sur l'original Star Trek série, l'ingénieur en chef était le jovial Montgomery Scott, connu parmi le reste de la Entreprise l'équipage comme «Scotty». Alors que Ian l'EEH semble être son propre personnage, et non une copie conforme de Scotty, son accent lourd et son argot écossais semblent tous être des conseils délibérés du chapeau au personnage original bien-aimé.

Lacunes dans la mémoire des hologrammes de Rios

Après sept épisodes de se demander pourquoi tous les hologrammes d'urgence sur le Sirène ressemblent exactement à Rios, nous obtenons enfin une réponse dans «Pièces brisées». Il s'avère que lorsque Rios a acquis le Sirène, il a sélectionné l'option «auto-scan», apparemment par accident, ce qui a conduit le navire à créer cinq copies identiques de Rios, superposées sur les cinq installations de base. Cependant, bien que l'option d'auto-analyse ait apparemment préservé tous les souvenirs de Rios, le capitaine est entré plus tard et en a supprimé quelques-uns afin de couvrir ce qui est arrivé au capitaine sur son précédent navire, le Ibn Majid. Dans le processus, Rios a également fait des suppressions négligentes d'informations non liées, y compris la connaissance de l'EHH de la température appropriée pour le thé Yridian et la familiarité de l'ENH avec les techniques d'astrogation de Medusan.

le Yridians étaient une espèce exotique qui est apparue pour la première fois sur La prochaine génération, où un Yridian nommé Jaglom Shrek (joué par l'acteur James Cromwell, qui n'en reçut pas un, mais deux hoche la tête dans 'Broken Pieces') a attiré Worf dans un camp de prisonniers romuliens en lui mentant sur le fait que son père était toujours en vie. Les Yridiens sont connus pour leur manque de confiance, il est donc normal qu'ils aient été mentionnés dans les tentatives de Rios de cacher la vérité de son passé.

Pendant ce temps, les Medusans sont une race non corporelle introduite pour la première fois dans l'épisode de la série originale 'N'y a-t-il en vérité aucune beauté?«Dans l'épisode, le Entreprise se retrouve projeté dans un espace inexploré, et doit utiliser les techniques d'astrogation de Medusan (navigation dans l'espace) pour revenir. Considérant que «Broken Pieces» se termine par le Sirène sauter des années-lumière vers une destination inexplorée, ces techniques d'astrogation de Medusan peuvent être cruellement manquées.

Livres de Rios

Après s'être retrouvé face à face avec Soji pour la première fois dans `` Broken Pieces '' et se rendre compte qu'elle ressemble à la fille dont il a aidé à dissimuler le meurtre plusieurs années auparavant, Rios s'est séquestré dans ses quartiers, plongeant dans une profonde mélancolie. Pendant qu'il est là, nous avons un bon aperçu des étagères de Rios, c'est ainsi que nous apprenons que Rios est un lecteur avide de romans existentialistes et de textes philosophiques. Sur l'étagère de Rios se trouvent L'étranger et Le rebelle, tous deux d'Albert Camus; Mort dans l'après-midi par Ernest Hemingway; Un recueil sur l'existentialisme par William V. Spanos; Le concept de l'effroi et La peur et le tremblement et la maladie jusqu'à la mort, tous deux de Søren Kierkegaard; Le sens tragique de la vie par Miguel de Unamuno, qui est le livre que Rios lisait lorsque nous l'avons rencontré pour la première fois, et le livre de philosophie Vulcain, Surak et l'existentialisme.

Bien qu'il n'y ait pas de philosophie ou d'idée unique que tous ces livres aient en commun, certains des thèmes récurrents présents dans la plupart de ces œuvres incluent des réflexions sur le concept d'existence et ce que cela signifie d'être vraiment conscient; le rôle essentiel que la peur, l'anxiété et la souffrance jouent dans l'expérience humaine; et les conséquences de l'action en dehors des normes sociétales. Le philosophe vulcain Surak a été introduit pour la première fois dans l'épisode de la troisième saison de la série originale.Le rideau sauvage, 'et est crédité comme étant le père de la civilisation vulcaine. De tous les livres sur l'étagère de Rios, ce sont les enseignements de Surak qui sont les plus uniques, car il était un partisan de la paix et ses enseignements ont conduit les Vulcains à se purger d'émotion, tandis que de nombreux autres livres de Rios défendaient la valeur de sensation intense. Fait intéressant, ce sont les enseignements de Surak qui sont hors de l'étagère, ce qui suggère que c'est la philosophie vulcienne la plus contrôlée, et non pas l'enseignement émotionnel d'origine terrestre, vers lequel Rios gravite lorsqu'il se sent perdu.

Le talent artistique de Noonian Soong

La vision d'Agnes Jurati de l'enfer littéral qui attendait si elle n'a pas aidé le commodore Oh et le Zhat Vash à détruire toute vie synthétique a peut-être été suffisante pour l'amener à assassiner son mentor et amant, Bruce Maddox, mais quand Agnes s'est finalement retrouvée face à face avec un synthétique sensible à Soji, elle a réalisé qu'elle ne pouvait pas se résoudre à terminer sa mission. Agnès s'émerveille des trois marques de beauté de Soji, le fait qu'elle soit fatiguée, affamée et assoiffée, la révélation qu'elle a une taupe sur la poitrine et un orteil rosé tordu, et que lorsqu'elle devient triste, elle pleure. 'Vous êtes une merveille', s'exclame joyeusement Agnès à Soji. «Un chef-d'œuvre technologique et une œuvre d'art.»

Agnes explique que «Noonian Soong, qui a créé Data, se considérait comme un artiste, mais il n'a jamais donné à Data trois marques de beauté». Bien sûr, en tant que créateur de Data, Noonian Soong a été élevé plusieurs fois tout au long de Star Trek l'histoire, et en fait modélisé Data et les autres androïdes qu'il a créés après sa propre apparence physique. Soong se considérait en effet comme un artiste et Data son chef-d'œuvre. Dans la quatrième saison La prochaine génération l'épisode «Brothers», Soong a comparé sa création de Data aux sculptures de Michel-Ange, disant à Data que sa volonté de créer n'était pas différente de celle de l'artiste du XVIe siècle.

Zefram Cochrane

Quand Agnès arrive enfin au clair à l'équipage du Sirène sur les raisons pour lesquelles elle a tué Bruce Maddox plus tôt dans la saison, elle explique que le commodore Oh lui avait montré une vision d'un passé lointain, dans lequel les civilisations anciennes avaient créé une vie synthétique intelligente, et avaient ensuite été anéanties de la manière la plus horrible. Apparemment l'Admonition, et tout le système stellaire qui l'entourait, avait été construit pour avertir les civilisations futures de la vie synthétique, afin qu'elles puissent éviter la catastrophe qui a frappé ses créateurs une fois qu'ils ont franchi un `` seuil '' d'avancement.

Rios se rend immédiatement compte de ce dont parle Agnes et compare ce qui est arrivé aux créateurs de l'Admonition avec l'histoire que nous avons vue se dérouler dans Star Trek: Premier contact, expliquant cela, 'comme avec Zefram Cochrane, warp drive. Lorsque vous franchissez cette ligne, quelqu'un se présente. Zefram Cochrane a en fait été introduit pour la première fois dans l'épisode de la série originale `` Metamorphosis '', dans lequel l'équipage du Entreprise rencontre un Cochrane vieilli 150 ans après sa disparition en tant que vieil homme. Cependant, l’apparition la plus mémorable de Cochrane a été Premier contact, dans lequel il a été interprété par James Cromwell.

Dans Premier contact, il est expliqué que les Vulcains avaient pensé que les humains étaient trop primitifs pour entrer en contact, jusqu'à ce qu'ils aient vu le vol d'essai de la déformation de Cochrane. Ils ont ensuite modifié leurs plans afin de prendre contact. Il semble qu'il existe une autre race avancée qui pourrait ignorer la Fédération pour des raisons similaires - du moins jusqu'à ce que leurs synthétiques finissent par dépasser le seuil.

Conduits transwarp

Après avoir appris la vérité sur le complot de Zhat Vash qui a conduit à l'interdiction synthétique, Soji a soudainement accès à un certain nombre de souvenirs qu'elle ne savait pas qu'elle avait, y compris la connaissance du réseau de conduits transwarp Borg, qu'elle suppose avoir dû ramasser alors qu'il était stationné sur l'Artefact. En accédant à un nœud transwarp, Soji sera en mesure d'utiliser le conduit afin de parcourir d'énormes distances dans un laps de temps relativement court. C'est ainsi qu'elle prévoit de retourner dans son monde d'origine, qu'elle espère atteindre avant que les Romuliens puissent y arriver.

Conduits transwarp ont été mentionnés pour la première La prochaine génération épisode «Descent, Part I», dans lequel Geordi explique à Picard: «Un navire, lorsqu'il entre dans le conduit, est immédiatement accéléré à une vitesse de distorsion extrêmement élevée. C'est comme tomber dans une rivière en mouvement rapide et être emporté par le courant. Cependant, la technologie a joué un rôle beaucoup plus important Star Trek: Voyager, quand le Voyager l'équipage a tenté à plusieurs reprises d'utiliser des conduits de distorsion pour revenir au quadrant alpha. Bien qu'ils n'aient pas réussi les deux premières fois où ils ont essayé d'exploiter la technologie Borg pour eux-mêmes, ils ont finalement réussi la finale de la série, `` Endgame '', lorsqu'ils ont utilisé (puis détruit) un conduit de transwarp pour retourner sur Terre.

Un enseigne sur le Reliant

Sur le pont de la Sirène lors d'un moment de calme dans `` Broken Pieces '', Picard se souvient que cela lui rappelle quand il avait l'habitude de tenir la veille de nuit comme un jeune enseigne sur le pont de la Dépendant. Alors que nous avons entendu de nombreuses histoires sur le service de Picard à bord du Stargazer plusieurs fois La prochaine génération, il n'y a pas beaucoup de mentions de son temps sur le Dépendant, peut-être parce qu'en tant qu'enseigne, il n'avait probablement pas beaucoup de responsabilités. La seule fois sur ce spectacle où le service de Picard sur la Dépendant est venu était pendant une scène supprimée de 'The Measure of a Man', qui a ensuite été restauré pour la version Blu-ray étendue de l'épisode.

Cependant, il existait une autre version antérieure du U.S.S. Dépendant qui a joué un rôle beaucoup plus important dans Star Trek histoire. Dans le film Star Trek: La colère de Khan, le 23e siècle Dépendant est réquisitionné par le vilain Khan, qu'il utilise pour voler un instrument de terraformation connu sous le nom de Genesis Device, qu'il prévoit d'utiliser comme arme. le Dépendant finalement fini par être détruit dans l'épreuve de force finale entre Khan et le Entreprise, mais il semble que Starfleet ait plus tard commandé un autre vaisseau du même nom, où Jean-Luc Picard a commencé à gravir les échelons professionnels qui le mèneront finalement au pont de la Entreprise.

Capitaine Marta Batanides

Vers la fin de «Broken Pieces», alors que Picard et Rios discutent de ce qui est vraiment arrivé au capitaine Alonzo Vandermeer à bord du Ibn Majid, Picard mentionne qu'il a rencontré une fois Vandermeer alors qu'il était premier officier de l'un des camarades de classe de la Starfleet Academy de Picard: le capitaine Marta Batanides. Rios révèle ensuite à Picard que Batanides était `` une légende pour (Vandermeer) '', disant qu'il avait tellement parlé de son ancien capitaine que Rios avait l'impression de la connaître.

Rios ne s'est peut-être jamais rencontré Marta Batanides, mais les téléspectateurs de La prochaine génération avoir, au cours de l'épisode de la sixième saison «Tapisserie». Dans l'épisode, Q ramène Picard à des moments charnières de son passé, lui permettant de changer les actions qu'il regrette. Marta Batanides était l'un de ces regrets; elle et Picard étaient des amis proches, mais il n'a jamais agi sur ses sentiments romantiques pour elle. Au départ, il a décidé de changer cela, mais a finalement renversé cette décision quand il s'est rendu compte qu'une relation amoureuse conduirait à la fin de leur amitié. Marta était également présente pour la bagarre avec les Nausicaans, qui s'est soldée par un coup de poignard dans la poitrine de Picard, ce qui lui a valu de recevoir son cœur artificiel. Au cours du combat, Marta a affronté seule l'un des Nausicaans, tout comme leur ami Cortan Zweller, mais les deux ont finalement été vaincus, c'est ainsi que trois Nausicaans ont pu prendre le dessus sur Picard.

Le nom ballétique de la planète natale de Soji en Picard

Dans «Et in Arcadia Ego, Part I», Sirène arrive enfin dans le monde natal de Soji, auquel la Fédération se réfère sous le nom scientifique de Ghulion IV. Soji révèle que les habitants synthétiques de la planète ont un autre nom: le «Coppelius» beaucoup plus mélodique. C'est presque assurément une référence au ballet du 19ème siècle Coppélia, dans lequel un jeune homme tombe amoureux d'une poupée grandeur nature.

Dans le ballet, l'inventeur de la poupée, le Dr Coppelius, prévoit de sacrifier un jeune homme pour donner vie à sa création. Cependant, le fiancé du jeune homme parvient à le sauver en se déguisant en poupée et en utilisant les autres créations de Coppelius comme distraction pour que le jeune couple puisse s'échapper. La première partie de l'intrigue ressemble étrangement à ce que Picard et son équipe rencontrent sur la planète Coppelius, où le Dr Alton Inigo Soong (joué par Brent Spiner, le même acteur qui a joué Data) est prêt à sacrifier la vie de tous les 'organiques 'afin d'assurer la pérennité de ses créations synthétiques sensibles.

Les tactiques de combat de Narek rappellent la manœuvre de Picard

Peu après Sirène arrive pour la première fois à Coppelius dans «Et in Arcadia Ego, Part I», le vaisseau de Narek émerge également du conduit transwarp et commence immédiatement à attaquer. Après avoir échangé des coups de feu d'avant en arrière, le navire de Narek semble soudainement éprouver une sorte de dysfonctionnement technique, avec son dispositif de camouflage qui brille et les signes de vie de Narek disparaissent rapidement. Picard ordonne à Narek de rayonner à bord Sirène, faisant valoir qu'il est contraire à l'éthique de simplement rester à côté et de regarder un ennemi blessé mourir, mais il s'avère que ce n'était qu'une distraction - le navire qu'ils voyaient n'était qu'une projection du dispositif de camouflage de Narek. Vraiment, son navire était derrière Sirène, et il a exploité leur tentative de miséricorde pour les attaquer à nouveau.

Bien que la mécanique soit résolument différente, la stratégie de Narek de projeter une illusion d'un navire tout en tirant depuis le vrai navire rappelle très fortement le 'Manœuvre Picard», une tactique de bataille que Picard inventa en commandant le Stargazer qui a créé l'illusion d'un deuxième navire. Bien que Narek ait utilisé son appareil de camouflage pour créer cette illusion, la manœuvre Picard originale reposait sur la transmission de distorsion d'un navire. Pour exécuter la manœuvre, un navire accélérait en distorsion maximale à l'arrêt, dans une rafale extrêmement courte, déroutant les capteurs du navire adverse et les incitant à tirer sur (ou, dans Sirène's case, essayant d'aider) l'illusion au lieu du vrai vaisseau.

«Tricorder médical à l'ancienne»

Après Sirène crash crash (ou peut-être devrions-nous dire, orchidée-terres?) à la surface de Coppelius dans `` Et in Arcadia Ego, Part I '', le navire semble en grande partie en bon état, sauf pour le petit détail qu'aucun des systèmes électriques du navire est en place et courir. Cela pose un problème pour Agnes Jurati, qui est chargée de déterminer ce qui ne va pas avec Picard après que l'amiral commence à parler de manière absurde sur le pont. Bien que les scanners médicaux ne fonctionnent pas, Agnès se trompe lorsqu'elle trouve un vieux kit médical, complet avec un «tricordeur médical à l'ancienne».

Bien sûr, les tricordeurs médicaux sont très familiers à tous ceux qui ont regardé les précédentes Star Trek, et étaient si répandues dans les différentes séries qu'il est impossible de restreindre la référence à un personnage ou un épisode spécifique. Cependant, pour Picard lui-même, la personne la plus importante de son passé connue pour son utilisation fréquente de tricordeurs médicaux était le Dr Beverly Crusher, le médecin-chef à bord du Entreprise. Le Dr Crusher était également l'ami le plus proche de Picard (et dans une version de l'avenir, son épouse éventuelle et, plus tard, son ex-épouse). Voir Agnes utiliser le tricorder a sans aucun doute ramené toutes sortes de bons souvenirs à Picard, et nous fait nous demander ce que fait le Dr Crusher en 2399.

Reptiloïdes en colère et champignons homicides

Quand le Sirène l'équipage s'aventure à la surface de Coppelius dans «Et in Arcadia Ego, Part I», Raffi attribue ses nerfs à la possibilité de rencontrer des «reptiloïdes en colère» ou des «champignons homicides». Alors que Raffi tire sûrement de la hanche ici, des versions de ces deux choses sont apparues à un moment ou à un autre dans Star Trek histoire. La rencontre la plus notable avec un reptiloïde en colère s'est produite dans l'épisode de la série originale `` Arena '', dans lequel le capitaine Kirk est dit qu'il doit se battre à mort avec le capitaine d'un navire Gorn. Le Gorn est une espèce reptilienne bipède qui a également été référencée dans le précédent Picard épisode, «La fin est le début».

Quant aux champignons homicides, alors qu'aucun Star Trek l'équipage a déjà eu une rencontre avec des champignons meurtriers (encore), dans l'épisode de la série originale `` La Conscience du Roi '', l'équipage du Entreprise rencontre l'ancien gouverneur d'une colonie responsable du massacre de 4 000 de ses colons après qu'une souche agressive de champignons exotiques ait anéanti la plupart de leurs magasins d'alimentation. La justification du gouverneur pour ses actes d'homicide était qu'il essayait de s'assurer qu'au moins une partie de son peuple vivrait, même si cela signifiait en sacrifier beaucoup. Ce n'est pas trop loin de la logique présentée par Sutra dans `` Et in Arcadia Ego, Part I '', dans laquelle elle soutient que l'anéantissement de toute vie organique dans l'univers est un compromis valable s'il garantit que la race synthétique vivre de.

Un nombre important d'oiseaux de guerre romuliens apparaissent en Picard

Après être arrivés sur Coppelius dans `` Et in Arcadia Ego, Part I '', les capteurs à longue portée du cube Borg écrasé confirment qu'une flotte d'oiseaux de guerre romuliens est en effet en route vers la planète et arrivera inconfortablement bientôt. Raffi dit à Rios qu'au total, il y a 218 oiseaux de guerre qui approchent, 'même si vous n'avez vraiment à vous soucier que des 109 premiers.'

Bien qu'il soit toujours difficile de dire avec certitude si de petits nombres comme ceux-ci sont censés être une référence à quoi que ce soit, ou s'ils sont simplement tirés d'un chapeau au hasard, il est amusant de spéculer au moins qu'ils pourraient être des références sournoises à des épisodes passés de Star Trek. Dans ce cas, 218 pourrait faire référence à la cinquième saison La prochaine génération épisode 'Cause et effet», qui a reçu le code de production 218. Dans l'épisode, le Entreprise est pris dans une boucle temporelle et ne parvient à s'échapper qu'après que Data a trouvé un moyen de s'envoyer un message à travers le temps, lui donnant les informations dont il a besoin pour rompre la boucle. Dans 'Et in Arcadia Ego, Part I', Sutra se rend compte que l'Admonition est un message envoyé d'une ancienne race de synthétiques aux formes de vie synthétiques du futur.

Fidèle à l’idée des codes de production, le La prochaine génération épisode 'Justice'a reçu le code 109 et voit Picard affronter un être puissant et très avancé qui veille sur une race de gens moins évolués. Dans `` Justice '', Picard s'oppose à la peine de mort prononcée contre un membre innocent de son équipage, faisant valoir qu'il n'y a rien de plus que le genre de punition unilatérale que l'être était prêt à infliger, et disant qu'il est important de tenir compte des circonstances individuelles - un argument similaire à celui que nous le voyons tenter de faire à la fin de «Et in Arcadia Ego, Part I.»

Jeu d'échecs 3D de Picard

Quand Picard et l'équipage de Sirène arriver à Coppelius Station, nous avons un bref aperçu de deux synthétiques jouant une version de ce qui ressemble beaucoup aux échecs 3D que les membres d'équipage du Entreprise jouait souvent dans Ten-Forward. Le jeu est apparu dans plusieurs épisodes de La prochaine génération, parfois joué par les personnages principaux, et d'autres fois apparaissant simplement en arrière-plan dans le cadre du cadre social.

Un épisode de La prochaine génération dans lequel les échecs 3D ont joué un rôle de premier plan dans l'épisode de la troisième saison `` Menage a Troi '', dans lequel Will Riker utilise le jeu de ses ravisseurs pour se frayer un chemin hors de sa cellule après que lui et Deanna Troi ont été pris en otage. Bien sûr, Riker et Troi sont tous deux apparus dans le précédent Picard l'épisode «Nepenthe», et Picard devra probablement utiliser des niveaux similaires de ruse et de réflexion stratégique afin d'échapper aux circonstances dans lesquelles il se trouve à la fin de «Et in Arcadia Ego, Part I.».

Les intérêts vulcains de Sutra

Avant `` Et in Arcadia Ego, Part I '', trois synthétiques qui se ressemblaient tous avaient déjà été introduits par Soji, Dahj et leur sœur perdue Jana, qui a été tuée par l'ancien capitaine de Rios. Dans le neuvième épisode de Star Trek: PicardLors de la première saison, nous en rencontrons une quatrième sous la forme du Sutra à la peau dorée, qui semble combler l'écart visuel entre ses sœurs à l'apparence humaine et leur `` père '' androïde, Data.

Lorsque Sutra est introduit, le Dr Soong mentionne qu'elle est extrêmement intéressée par tous les aspects de la culture vulcaine, disant qu'elle a lu Surak et `` joue magnifiquement le ka'athyra '', et s'est même enseignée à effectuer une fusion mentale vulcaine. Surak a déjà été référencé une fois dans le précédent Picard épisode «Broken Pieces», en tant que philosophe vénéré vulcain qui a contribué à façonner la culture vulcaine avec ses enseignements sur la paix et la logique. Pendant ce temps, le ka'athyra était une forme de Vulcan luth, un instrument à 12 cordes que plusieurs personnages ont joué sur des itérations passées de Star Trek, y compris Spock et Uhura sur la série originale, et Tuvok sur Voyager. Cependant, bien que Sutra était bien informée sur de nombreux aspects de la culture vulcaine, elle ne semblait pas en avoir pris beaucoup à cœur, car ses actions ultérieures ne semblent pas accorder la priorité aux enseignements pacifiques de Surak.

Rencontrez Spot II

L'un des personnages récurrents les plus câlins sur La prochaine génération était le chat domestique de gingembre de Data, Place, qui est apparu dans de nombreux épisodes et a joué un rôle central dans la quête continue de Data pour devenir plus humain. Les données ont été montrées dans de nombreux épisodes essayant d'être le meilleur parent de chat possible, en faisant particulièrement attention à l'alimentation, à l'exercice et au divertissement de Spot. Les données sont même allées jusqu'à s'assurer qu'il donnait à Spot beaucoup d'affirmations verbales, le construisant avec des mots aimables destinés à aider Spot à être la meilleure version possible de lui-même.

Étant donné que Spot était une partie si importante de la vie de Data, il est normal que le Dr Soong, qui partageait à la fois un père et son apparence physique avec Data, partage également son affinité pour les chats - en particulier, Spot. Dans `` Et in Arcadia Ego, Part I '', on voit Agnès câliner un chat domestique au gingembre remarquablement familier, qu'elle confirme ensuite être même nommé `` Spot II ''. Mais ne soyez pas trop excité à l'idée que l'arbre généalogique de Spot continue; cette version de Spot est en fait un synthétique, créé par Soong et apparemment calqué sur le Spot original. La technologie Soong a parcouru un long chemin depuis l'imitation proche mais pas tout à fait de Data des humains; sa recréation de Spot n'est rien de moins qu'un ronronnement.

L'histoire de Ganmadan rappelle une autre conversation sur un feu de camp

Après y avoir fait allusion toute la saison, dans `` Et in Arcadia Ego, Part 2 '', Narek révèle enfin le mythe complet qui a motivé le Zhat Vash pendant des générations - l'histoire de Ganmadan. Il raconte l'histoire de sœurs jumelles démoniaques, l'une `` la Prédictrice '', qui a battu un tambour de mort et de destruction, et l'autre `` Le Destructeur '', qui a utilisé une corne fabriquée à partir d'une bête appelée Ganmadan pour ouvrir une fissure dans le ciel et appeler des hordes de démons comme eux, qui à leur tour ont fait pleuvoir la destruction sur les vivants. Narek dit qu'il croit que ce mythe n'est pas une prophétie, mais plutôt un passé ancien, que le Zhat Vash croit qu'ils sont condamnés à répéter à moins qu'ils ne puissent l'arrêter.

Narek raconte l'histoire de Ganmadan à l'équipage captivé de Sirène autour d'un feu de camp la nuit, ce qui rappelle une autre fois des histoires de feu de camp et des mythes anciens ont été utilisés pour atteindre un lieu de compréhension mutuelle. dans le La prochaine génération épisode «Darmok», Picard se retrouve bloqué sur une planète avec le capitaine d'une race extraterrestre qui communique uniquement par le biais de références aux histoires de sa culture. Ensemble, les deux doivent trouver un moyen de communiquer et de survivre avant qu'une menace commune ne les anéantisse tous les deux. Au cours d'une scène puissante autour d'un feu de camp, Picard établit un parallèle entre les histoires du capitaine extraterrestre de «Darmok et Jalad à Tanagra» au Babylonien Épopée de Gilgamesh. Les deux histoires parlent d'adversaires qui se réunissent pour combattre un ennemi commun, c'est exactement ce qui se passe dans «Et in Arcadia Ego, Partie 2», avec Narek unissant ses forces à Sirènede l'équipe afin de sauver les matières organiques des synthétiques qui ont créé l'Admonition.

À la fin de «Darmok», le capitaine extraterrestre décède, mais considère que son sacrifice en vaut la peine car il a pu établir une communication significative avec Picard et la Fédération. C'est similaire à la façon dont Picard accélère sa propre mort à la fin de PicardLe dernier épisode de la saison, dans l'espoir de pouvoir convaincre la Fédération, les Romuliens et les synthétiques de finalement s'écouter.

Faire en sorte

Nous avons entendu beaucoup de phrases familières du mandat de Picard à bord du Entreprise au cours de Picard 's première saison, mais l'un des slogans les plus connus de l'ancien capitaine a été notablement absent. Nous pouvons enfin l'entendre dans «Et in Arcadia Ego, Part 2» - pas de Picard, mais d'Agnès. Comme Picard obtient Sirène de retour dans les airs et se prépare à faire tout ce qu'il faut pour que Soji arrête la balise et sauve toute la vie organique dans l'univers tout en sauvant les synthétiques, Agnès approuve de la tête avec un `` Make it so '' résolu.

Picard a proposé `` Make it so '' tant de fois au cours de La prochaine génération qu'il est impossible de compter - assez pour fonctionner comme le chœur pour un vraiment délicieux Vidéo de compilation de fans sur le thème de Noël. Et bien que nous n'ayons pas manqué d'autres rappels verbaux à la série précédente, sous la forme d'ordres `` d'alerte rouge '' et de `` boucliers '' de Riker, et des propres `` fiançailles '' et `` thé, Earl Grey, décaféiné '' de Picard. il était impossible de ne pas se demander si Picard ne prononcerait jamais son propre commandement le plus connu. Et bien que nous attendions toujours d'entendre «Make it so» des propres lèvres (synthétiques) de Picard, il y avait toujours quelque chose d'apaisant à finalement entendre quelqu'un.

Sixième anniversaire d'Annika

Alors que Seven of Nine et Narissa se battent sur le cube Borg écrasé dans 'Et in Arcadia Ego, Part 2', Narissa nargue Seven avec le souvenir de son assimilation. «Sad Queen Annika», dit-elle en se faisant un cercle. 'Six ans, et tout ce qu'elle a reçu pour son anniversaire a été assimilé.'

La partie «Reine» fait référence à PicardL'épisode précédent de «Broken Pieces», dans lequel Seven rejoint le collectif Borg en tant que reine dans l'espoir de prendre le contrôle de l'artefact loin des Romuliens. Elle ne réussit pas totalement - les Romuliens larguent la plupart des Borgs dormants dans l'espace avant que Seven ne puisse les utiliser pour reconquérir le navire - mais elle parvient toujours à piloter le cube à travers le conduit de transwarp afin de venir en aide à Picard avant de se déconnecter de le Collectif et renoncer à son trône.

Cependant, le reste de la provocation de Narissa rappelle à la Star Trek: Voyager épisode «The Raven», dans lequel Seven traite le traumatisme de son assimilation. Au cours de cet épisode, elle raconte le jour où les Borgs ont attaqué son navire en disant à Tuvok: «J'ai fêté mon anniversaire ici. Mon gâteau avait six bougies dessus, et une de plus pour grandir. Et puis les hommes sont venus. Papa a essayé de les combattre mais ils étaient trop forts. J'ai essayé de me cacher. Peut-être qu'ils ne me trouveraient pas parce que j'étais petit, mais ils l'ont fait. Et papa a dit que nous allions nous écraser et que le grand homme est venu me chercher, puis soudain, nous n'étions plus sur le navire. Nous étions ailleurs. Et puis je suis devenu Borg.

C'est un souvenir difficile à affronter pour Seven, et Narissa espère que le rappeler pourrait affaiblir son adversaire. Mais Seven refuse de laisser le Romulien prendre le meilleur d'elle; elle gagne leur combat, et Narissa tombe à sa mort (supposée).

Une nouvelle manœuvre picarde

Alors que l'épisode neuf de Star Trek: Picard semble rappeler subtilement la manœuvre classique de Picard, avec Narek Sirène en tirant sur une illusion de son vaisseau, le final de la saison y fait explicitement référence lorsque Picard et Agnès se retrouvent face à face avec une flotte de 218 oiseaux de guerre romuliens. Désespérée, Agnès demande à Picard de trouver quelque chose de brillant qu'ils puissent utiliser pour sortir de leur situation désastreuse, disant que s'il le faisait, ils pourraient nommer la tactique après lui - `` la manœuvre de Picard '' - avant de se rendre compte qu'elle existe réellement. Inventé pour la première fois par Picard quand il commandait le Stargazer, la manœuvre Picard utilise la commande de distorsion du navire pour faire apparaître comme si elle était à deux endroits à la fois, une tactique qui ne fonctionne que pendant quelques secondes mais pourrait marquer la différence entre la vie et la mort pour un navire sans aucune autre option. Agnes est alors inspirée d'utiliser l'outil synthétique Rios acquis sur Coppelius pour exécuter une nouvelle forme de manœuvre.

La manœuvre Picard 2.0 consiste à utiliser la technologie synthétique pour reproduire des centaines de Les sirènes, chacun avec sa propre signature de chaîne, afin de faire croire aux Romuliens que la flotte adverse est déjà arrivée. Bien sûr, seul l'original Sirène est réel, et une fois que les Romuliens l'ont frappé avec leurs phaseurs, l'illusion vacille. Pourtant, cela leur donne suffisamment de temps pour que les vrais renforts de Starfleet (dirigés par nul autre que le capitaine Will Riker) arrivent, ce qui sauve la situation. Seul le temps nous dira si la tactique désespérée d'Agnès est effectivement enregistrée dans les livres d'histoire de la Fédération comme une nouvelle itération de la manœuvre de Picard, ou si nous venons de voir la toute première utilisation de la manœuvre de Jurati.

L'U.S.S. Zheng He

Lorsque Riker se présente à Coppelius dans 'Et in Arcadia Ego, Part 2' à la tête de la flotte de la Fédération, le navire amiral qu'il commande est nommé le Zheng He. Ce navire porte presque certainement le nom de Zheng He, un explorateur et diplomate chinois du début de la dynastie Ming. Nommer les navires Starfleet d'après des explorateurs célèbres est une longue tradition bien établie dans Star Trek; même dans Picard, L'ancien navire de Rios, le ibn Majid, porte le nom d'Ahmad ibn Mājid, navigateur et cartographe arabe du XVe siècle.

Mais il y a effectivement eu U.S.S. Zheng He une fois avant Star Trek l'histoire, mais pas dans les émissions ou les films. le Zheng He apparaît dans le Star Trek en ligne jeu vidéo en tant que vaisseau scientifique de classe Daedalus, qui est attaqué par les forces Gorn lors d'une mission de recherche. C'est évidemment différent Zheng He, puisque le navire que Riker commandait était un navire amiral de la Fédération, pas un vaisseau scientifique, mais réutilisant les marques de nom une autre fois Picard a référencé tangentiellement le Gorn, posant la question de savoir si les personnes ressemblant à des lézards pourraient éventuellement faire une apparition dans la série.

Le traité d'Algeron

Bien que Riker apporte ce qui ressemble à tous les navires de la Fédération avec lui pour sauvegarder Picard dans `` Et in Arcadia Ego, Part 2 '', il ne se gâte pas pour un combat (du moins, pas entièrement). Au lieu de cela, il a juste besoin de montrer aux Romuliens qu'il veut dire des affaires quand il les tient responsables du Traité d'Algeron, flexion de sa puissance de feu supérieure afin qu'ils sachent exactement quelles seront les conséquences s'ils lancent le premier coup de poing.

Le traité d'Algeron remonte à l'an 2311 et est l'accord qui a défini la zone neutre romulienne, interdit à la Fédération de développer sa propre technologie de camouflage et classé toute violation de la zone neutre comme un acte de guerre. L'ancien commandant de Riker a violé le traité d'Alger La prochaine génération épisode «The Pegasus», dans lequel Riker et son ancien capitaine sont arrêtés pour avoir développé un dispositif de camouflage illégal.

Bien que la zone neutre ait été abolie au moment où Picard a lieu, et Coppelius n'est pas dans la zone neutre, il semblerait qu'une version du traité d'Algeron soit toujours en vigueur, ce qui interdit aux Romuliens de tirer sur toute planète sous la protection de la Fédération. Le général Nedar (l'ancien Commodore Oh) se comporte comme si elle avait l'intention d'attaquer de toute façon, mais Picard intervient et convainc Soji de détruire la balise qui avait tellement effrayé le Tal Shiar, laissant le traité d'Algeron toujours intact - pour l'instant.

Derniers moments des données

Bien que Picard trouve un moyen de vivre (en quelque sorte) à la fin de `` Et in Arcadia Ego, Part 2 '', l'épisode fait ses adieux à un autre La prochaine génération membre d'équipage dans ses dernières minutes, bien que ce soit quelqu'un que nous pensions déjà disparu depuis longtemps. Il s'avère que lorsque Bruce Maddox a récupéré le seul neurone positronique de Data qu'il a utilisé pour créer Soji et Dahj, il l'a également utilisé pour ramener une version de la conscience de Data dans une vie après la mort simulée, où Data a été assis seul à côté d'un perpétuellement brûlant foyer. Lorsque Picard rejoint brièvement Data dans cette simulation avant d'être transféré dans son nouveau corps synthétique, Data demande une faveur à son ancien capitaine: lorsque Picard se réveille, Data aimerait qu'il termine sa conscience, non pas parce qu'il veut mourir, mais parce que il pense qu'en sachant que son existence est finie, il pourra enfin vivre vraiment.

capture la plus meurtrière 2017

Dans les derniers moments de Data alors que Picard arrête la simulation, il écoute `` Blue Skies '', qui a également ouvert Picardest le premier épisode. Cette fois, il n'est pas chanté par Bing Crosby, mais par Isa Briones, l'actrice qui joue Soji, Dahj et Sutra. Dans Star Trek: Nemesis, Data interprète la chanson pour ses collègues, il est donc normal que sa «fille» la chante au cours de sa mort.

Picard fait également ses adieux à Data avec une citation de Shakespeare La tempête: «Nous sommes des choses qui font des rêves, et notre petite vie se termine par un sommeil.» Dans la pièce, c'est une phrase de Prospero, un personnage que Data lui-même a joué dans le La prochaine génération épisode «Emergence». Dans cet épisode, Data demande l'aide de Picard pour comprendre son personnage, et Picard explique comment l'espoir aide à équilibrer la tragédie du personnage. À bien des égards, la mort de Data montre qu'il comprend enfin cette leçon, et la récitation de Picard reconnaît qu'en mourant, Data a finalement atteint son objectif de devenir humain.

Kal-toh

Les derniers moments de 'Et in Arcadia Ego, Part 2' montrent les membres de Sirène'équipage de retour à bord de leur navire, tourné vers l'avenir. Agnes et Rios partagent un baiser, tandis que Seven et Raffi lient les doigts, faisant allusion à une éventuelle romance future. Mais entre Seven et Raffi sur la table, apparemment oubliés lorsque leurs mains se rencontrent, se trouve ce qui semble être un tas d'éclats de métal. Il s'agit en fait d'un jeu vulcain de logique et de stratégie connu sous le nom de Kal-toh, dans lequel l'objet est de transformer les tiges apparemment aléatoires en une sphère parfaite.

Kal-toh était un passe-temps fréquent pour Tuvok le Voyager, qu'il avait tendance à jouer avec Harry Kim, bien qu'il soit également possible de jouer seul à Kal-toh. Kim n'a jamais pu battre Tuvok malgré de nombreuses tentatives, mais la seule fois où Seven of Nine a joué contre lui, elle a réussi à le battre d'un seul coup, affirmant que sa stratégie n'était que des `` harmoniques spatiales élémentaires ''. Son jeune protégé, Icheb (qui a rencontré un destin macabre plus tôt dans Picardpremière saison), a également été en mesure de battre Tuvok, bien que Tuvok ait affirmé que sa perte était due à une maladie neurologique dégénérative.

Plus tôt dans `` Et in Arcadia Ego, Part 2 '', Seven avoue à Rios qu'elle a été troublée de tuer Narissa, car elle s'était promis de ne plus jamais tuer quelqu'un simplement parce qu'elle pensait qu'ils le méritaient. Peut-être que faire ressortir le jeu de Kal-toh faisait partie de sa tentative de faire face à ce qu'elle avait fait, l'aidant à surmonter ses émotions avec logique, comme le ferait un Vulcain, ou peut-être que c'était sa façon de se souvenir d'Icheb. Cependant, le jeu semble essentiellement intact, car Seven se connecte à la place à Raffi, ce qui donne l'impression qu'elle a peut-être trouvé un moyen différent de guérir.