Pourquoi Hank de Breaking Bad semble si familier

Par Nolan Moore/10 avril 2017 11 h 15 HAE

Il s'appelle ASAC Schraderet vous êtes presque sûr de l'avoir déjà vu. Bien sûr, nous savons tous qu'il est le beau-frère de Walter White, un agent de la DEA aux prises avec le SSPT, lutté contre des sicarios effrayants et constitué une impressionnante collection de rock. (Ahem, minéral collection.) Mais qui est l'homme qui a donné vie à Hank Schrader?

Eh bien, son nom est Dean Norris, et quand il ne prétend pas être un agent de la DEA, il joue des flics, des maréchaux américains, des chefs d'équipe SWAT et tous les types d'autorité auxquels vous pouvez penser. Mais où avez-vous vu exactement ce type? Eh bien, enfilez votre gilet pare-balles, prenez une bouteille de Schraderbräu et installez-vous pendant que nous découvrons pourquoi Hank de Breaking Bad semble si familier.



Arme mortelle 2 (1989)

Après le succès de Arme mortelle, Mel Gibson et Danny Glover se sont réunis pour une suite quelques années plus tard, reprenant leurs rôles respectifs en tant que maniaque Martin Riggs et épuisé Roger Murtaugh. Dans cette suite de 1989, le duo de détective se retrouve face à un groupe de Marchands de drogue sud-africains armé de l'immunité diplomatique. Mais cette fois, Riggs et Murtaugh ne travaillent pas seuls. Au lieu de cela, ils ont toute une équipe de flics qui surveillent leur dos, y compris le seul et unique Dean Norris.

Arborant une chemise à carreaux, Norris joue Détective Tim Cavanaugh, un gars qui a vraiment hâte de jouer au poker chez lui. Cavanaugh apparaît pour la première fois au début du film, aidant nos héros alors qu'ils poursuivent des méchants afrikaners dans les rues de LA. Plus tard, il est l'un des gars qui parie que Riggs ne peut pas échapper à une veste droite. Bien sûr, quand il s'agit de fou, vous ne devriez jamais parier contre Mel Gibson, quelque chose que le personnage de Norris découvre à la dure. Malheureusement pour le détective chauve, sa soirée de poker se termine avec un coup lorsque des gangsters truquent sa maison avec un engin explosif. Mais bon, au moins Riggs et Murtaugh vengent le pauvre en révoquant définitivement une immunité diplomatique.

histoire de guerre moderne

Rappel total (1990)

Chaud le succès de Robocop, le réalisateur Paul Verhoeven a déménagé des rues criminelles de Détroit au quartier chaud de Mars avec son film d'action de science-fiction Rappel total. Librement basé sur une courte histoire de Philip K. Dick, le film suit Douglas Quaid (Arnold Schwarzenegger), un travailleur de la construction musclé, un gars qui veut visiter la quatrième planète du soleil. Incapable de faire le voyage, Quaid a de faux souvenirs de vacances sur Mars implantées dans son cerveau, une décision qui se retourne contre la procédure.



Après les implants, Quaid en vient à croire qu'il est en fait un agent secret effacé qui essaie de faire tomber Vilos Cohaagen (Ronny Cox), le vilain gouverneur de Mars. Bien sûr, cela semble fou, mais alors pourquoi tous ces tueurs à gages essaient-ils soudain de le tuer? Finalement, Quaid fait son chemin vers la planète rouge et se retrouve dans une boîte de nuit miteuse. Et c'est là qu'il rencontre le muté Tony (Norris), membre d'un mouvement rebelle qui n'aime pas tant Quaid et essaie même de se battre avec le grand gars. (Désolé, Dean, l'argent intelligent est sur Arnold.)

Bien sûr, sous toute cette peau déformée bat un cœur d'or, et lorsque les troupes gouvernementales tentent de tuer Quaid, Tony est le gars qui ouvre un passage secret, permettant à notre héros de s'échapper. Le mutant paie presque ses actions de sa vie lorsque Cohaagen décide de punir les rebelles en leur coupant l'air, mais heureusement, Quaid sauve la situation, sauvant Tony d'un sort horrible à la toute dernière seconde.

Eh bien, en supposant que tout cela n'est pas un rêve, de toute façon.



Terminator 2: Judgment Day (1991)

Après avoir aidé Arnold Schwarzenegger à Rappel total, Dean Norris a décidé de mettre de côté leur amitié de science-fiction Terminator 2: Jour du jugement. le Breaking Bad L'acteur apparaît environ deux heures après le début du film, bien que, si vous n'y prêtez pas attention, il pourrait vous manquer complètement. Après tout, la moitié de son visage est recouvert d'un masque à gaz.

Dans l'incroyable suite de James Cameron, Norris joue un Chef d'équipe SWAT qui est appelé pour faire face à une situation bien supérieure à son salaire. Si vous connaissez le Terminator franchise, vous savez que le méchant dominant de la série est Skynet, une intelligence artificielle qui essaie d'anéantir l'humanité via l'holocauste nucléaire. Dans l'espoir d'empêcher le jugement dernier, Sarah Connor (Linda Hamilton) et sa compagnie - son fils John (Edward Furlong) et le T-800 (Schwarzenegger) - convainquent le créateur de Skynet Miles Dyson (Joe Morton) de détruire toutes ses recherches, annulant la apocalypse pour de bon.

Malheureusement, les plans les plus élaborés de machines et d'hommes se rassemblent à l'arrière et lorsque le quatuor fait irruption dans le bâtiment Cyberdyne, les flics se présentent avec des mitrailleuses prêtes. Le commandant SWAT de Norris mène la charge et son équipe met plusieurs balles sur le pauvre Miles Dyson. Cependant, lorsque Norris s'approche du corps sanglant de Miles, il voit que le scientifique a un détonateur à la main, prêt à faire exploser le bâtiment et à éliminer Skynet de son existence. Naturellement, Norris panique un peu et ordonne à ses hommes de se replier, s'échappant du bâtiment et sortant du film.

Les X-Files (1995)

Dean Norris a été dans presque toutes les émissions de télévision depuis la fin des années 1980. Il y avait 24, Key and Peele, L'anatomie de Grey, et Walker, Texas Ranger. Il a joué un prêtre dans NYPD Blue, un politicien L'aile ouestet Benjamin Franklin dans Fils de la liberté. Et avant qu'il ne casse les trafiquants de drogue Breaking Bad, il a joué un maréchal américain dans Les X-Files, unissant leurs forces au FBI pour retrouver quelques condamnés en fuite.

Dans l'épisode de la saison 2 'F. Emasculata, «Mulder et Scully sont envoyés en prison pour enquêter sur une évasion. Mais quand ils arrivent, le duo détermine rapidement qu'il se passe quelque chose de mystérieux derrière les barreaux. Les agents du FBI découvrent bientôt qu'une entreprise pharmaceutique a mené des expériences sur les prisonniers, et Mulder doit faire équipe avec Maréchal Tapia (Norris) pour courir après deux évadés infectés.

Comme on pouvait s'y attendre, Mulder et Tapia ne s'entendent pas exactement. À partir du moment où Norris monte sur l'écran, son personnage ultra-fougueux commence immédiatement à frapper la tête avec l'agent peu orthodoxe de Duchovny. Après tout, Mulder est assez calme et lucide, tandis que Tapia excelle à aboyer des ordres et à ouvrir les portes. Finalement, l'épisode arrive à un point critique avec un prisonnier infecté pris au piège dans un bus, et comme il se doit, les deux autorités passent leurs dernières minutes à l'écran ensemble à débattre de la bonne façon d'arrêter le condamné criblé de maladies. Mais en vrai Fichiers X la mode, nous nous retrouvons avec une fin déprimante, forçant notre agent du FBI préféré à poursuivre sa quête acharnée de la vérité.

Starship Troopers (1997)

Sept ans après Rappel total, Dean Norris retrouve le réalisateur Paul Verhoeven pour patrouilleurs de l'espace, une critique massivement sous-estimée du nationalisme, du fascisme et de l'armée. Cette satire gore-imbibée suit un enfant riche nommé Johnny Rico (Casper Van Dien) qui rejoint le Mobile Infantry après l'obtention du diplôme. Finalement, il se rendra sur la planète désertique de Klendathu pour combattre une armée d'arachnides, mais avant de commencer à tirer sur des insectes spatiaux, Rico doit d'abord passer une formation de base.

Après s'être présenté au camp d'entraînement, Rico impressionne rapidement ses supérieurs et est promu chef d'équipe. Malheureusement, sa nouvelle position ne dure pas très longtemps. Au cours d'un exercice de tir réel, Rico essaie d'aider un de ses amis avec un casque défectueux, mais ses bonnes intentions font que son camarade prend une balle dans le cerveau. En conséquence, Rico est traduit devant un commandant (Norris) qui fait griller Rico pour ne pas avoir respecté les règles de sécurité.

À la manière de Dean Norris, il est grincheux et bourru, mais il n'est pas disposé à expulser Rico de l'armée. Voyant le potentiel du jeune soldat, Norris décide de le garder ... mais d'abord il veut appliquer un peu ''sanction administrative. ' C'est un discours militaire pour `` flagellation '', et l'officier ordonne à Rico de subir dix coups de fouet. Dans l'ensemble, ce sont deux scènes rapides, dos à dos, et Norris n'est à l'écran que pendant quelques minutes. Pourtant, l'acteur parvient à se démarquer de toute façon grâce à son attitude rébarbative, et dans un film peuplé d'acteurs de personnages comme Clancy Brown et Michael Ironside, c'est un exploit assez impressionnant.

La cellule (2000)

Réalisé par Tarsem Singh, La cellule suscité un peu de controverse quand il est sorti en salles en 2000, avec certains critiques l'étiquetant le style sur le fond et d'autres (y compris Roger Ebert lui-même) appelant cela un chef-d'oeuvre. Quel que soit votre camp, nous pouvons tous être d'accord La cellule est un film d'horreur visuellement frappant avec une performance fantastique de Vincent D'Onofrio. Et pour couronner le tout, nous avons le grand Dean Norris dans le rôle de Cole, un agent des forces de l'ordre qui n'apparaît que quelques minutes mais joue un rôle central dans la capture d'un tueur en série.

Si vous ne l'avez jamais vu, La cellule suit une psychologue pour enfants nommée Catherine Deane (Jennifer Lopez) qui communique avec les patients dans le coma via une technologie de science-fiction qui lui permet d'entrer dans leur esprit inconscient. Au début, Deane passe tout son temps à travailler avec un garçon comateux, mais l'agent du FBI Peter Novak (Vince Vaughn) lui a rapidement demandé d'entrer dans la conscience d'un meurtrier sadomasochiste nommé Carl Stargher (D'Onofrio) afin de découvrir où se trouve sa dernière victime, une jeune femme qui n'a que quelques heures à vivre avant de se noyer dans une cellule spécialement conçue.

Mais quand Deane se glisse dans le subconscient de Stargher, elle se retrouve piégée dans son royaume de cauchemar. Venant à la rescousse, Novak se branche sur la machine de rêve et parvient à libérer Deane des griffes du tueur. Alors que les deux s'échappent, Novak remarque un symbole unique gravé sur le côté d'une cellule semblable à du verre dans l'esprit de Stargher. L'image rappelle à Novak un logo qu'il a vu dans le sous-sol réel de Stargher, un au pochoir sur le côté d'un treuil que le tueur a utilisé dans le cadre de ses meurtres.

star wars la guerre des clones kobe bryant

Croyant que l'insigne est un indice, Novak a Cole (Norris) enquêter sur l'origine du treuil et, grâce au travail de détective rapide du flic chauve, Novak retrace le treuil jusqu'à une propriété condamnée que Stargher a transformée en son propre meurtre personnel donjon. Bien sûr, Novak obtient tout le mérite d'avoir sauvé la femme kidnappée de la noyade, mais sans Dean Norris au travail, La cellule aurait probablement eu une fin encore plus sombre.

Little Miss Sunshine (2006)

Deux ans avant de déclarer la guerre aux têtes de méthamphétamine d'Albuquerque, Dean Norris gardait les autoroutes de l'Arizona en sécurité en tant que policier pervers Little Miss Sunshine. Réalisé par Jonathan Dayton et Valerie Faris, ce tube de Sundance suit la famille dysfonctionnelle Hoover alors qu'ils se déplacent du Nouveau-Mexique en Californie pour que Olive (Abigail Breslin), 7 ans, puisse participer à un concours de beauté.

Bien sûr, la famille rencontre plusieurs obstacles en cours de route, notamment la mort du grand-père d'Olive (Alan Arkin). Le vieil homme surdose d'héroïne à des kilomètres de leur destination de Redondo Beach, forçant la famille à voler son cadavre, à le charger dans la camionnette familiale et à s'échapper rapidement d'un hôpital de l'Arizona. C'est un moment de liaison macabre, qui est presque ruiné quand ils sont arrêtés par Cavalier d'État McCleary (Norris).

Naturellement, le père d'Olive (Greg Kinnear) devient assez nerveux lorsque le duvet s'enroule, incitant McCleary à vérifier l'arrière de la camionnette. Mais au lieu de repérer le cadavre de grand-père, il remarque quelques magazines porno. En supposant qu'ils appartiennent à Kinnear (ils appartiennent vraiment à Arkin ... enfin, la plupart d'entre eux, de toute façon), McCleary promet de ne pas le ratifier à sa femme et laisse la famille continuer son chemin. C'est un moment assez drôle, mais ce qui est vraiment intéressant, c'est que Norris n'est pas le seul Breaking Bad étoile pour apparaître dans Little Miss Sunshine. La prochaine fois que vous revérifiez le film, gardez un œil sur l'agent smarmy Stan Grossman, joué par nul autre que Bryan Cranston lui-même.

Perdu (2009)

L'année 2009 a été très chargée pour Dean Norris. Saison 2 de Breaking Bad était à l'antenne, et l'acteur est apparu dans les deux Vrai sang et Le nettoyeur. Et tandis que Hank Schrader était occupé à traiter le SSPT sur AMC, Norris a fait une brève apparition sur ABC Perdu, jouant dans l'épisode de la saison 5 'Certains l'aiment bien. '

Un épisode centré sur Miles, `` Some Like It Hoth '' se concentre principalement sur le personnage clairvoyant joué par Ken Leung et sa relation avec son ancien père, le Dr Pierre Chang (François Chau). En typique Perdu mode, l'épisode rebondit dans le temps, passant des années 1970 au milieu des années 2000. En 1977, Miles, qui voyage dans le temps, rencontre enfin son père à la Dharma Initiative, mais dans les flashbacks de 2004, Miles voit le fait qu'il n'a jamais connu son père.

Oui, tous ces trucs mythologiques prêtent à confusion, mais ce qui est important, c'est que Dean Norris apparaisse dans les flashbacks de 2004 (flash-forwards?). Jouant un homme nommé Howard Gray, le personnage de Norris engage Miles pour communiquer psychiquement avec son fils décédé. L'enfant de Gray est décédé dans un accident de voiture, et maintenant il veut s'assurer que son fils savait qu'il l'aimait. Au début, Miles fait semblant de se connecter avec l'esprit de l'enfant mort, disant que le fils était au courant des sentiments de son père. Mais plus tard, Miles dit à Gray qu'il mentait tout le temps et n'a jamais pu contacter le garçon de Howard.

De toute évidence, Gray est assez choqué et demande pourquoi Miles n'a pas pu continuer à mentir. Le médium répond que cela n'aurait pas été juste pour l'enfant d'Howard et qu'il aurait dû dire à son fils qu'il l'aimait de son vivant. C'est une séquence dévastatrice, permettant à Norris de nous montrer des émotions assez profondes. C'est un homme frappé de tristesse et de culpabilité, et Norris transmet brillamment une vie de remords en quelques secondes.

Sous le dôme (2013-2015)

Dean Norris est resté très occupé depuis Breaking Bad terminé en 2013. Il est apparu dans des films comme Le conseiller et Bagarre à coups de poings. Il est également apparu dans des émissions de télévision telles que Incassable Kimmy Schmidt et La théorie du Big Bang. Mais l'un de ses rôles les plus notables est venu dans l'adaptation de CBS du roman de Stephen King, Sous le dôme, jouant le personnage intimidant de Big Jim Rennie. Et tandis que le spectacle lui-même a rencontré réactions mitigées, Norris a certainement été l'un des moments forts, impressionnant le public avec sa performance à deux faces d'un meurtrier machiavélique.

La prémisse de base de l'émission est assez simple. Les citoyens de Chester's Mill, dans le Maine, se retrouvent coincés sous un dôme invisible. Et comme cela est basé sur une histoire de Stephen King, les choses se dégradent très rapidement. Dans toute cette folie, Big Jim, un conseiller municipal qui gère un lot de voitures d'occasion et un assez grand réseau de drogue. (Hank Schrader serait tellement déçu.) Après que le dôme se soit abattu, Big Jim prend le contrôle, faisant de son mieux pour que tout se passe bien, même si cela signifie tuer quelques personnes en cours de route.

Parler à Huffington Post, Norris a décrit son personnage comme «semblable à un lézard» et «amoral», à l'opposé de Breaking BadC'est Hank Schrader. Comme l'explique l'acteur, «Il aime sa ville, mais je pense qu'il est probablement, à un certain niveau, psychopathe. Il aime être en charge. Stephen King m'a dit que j'étais Dick Cheney. En effet, Norris joue Big Jim à la perfection manipulatrice, prouvant qu'il est bon pour représenter des figures d'autorité compliquées.