Les pires films de la décennie

Par Nina Starner/19 décembre 2019 18:56 EDT/Mis à jour: 31 décembre 2019 14:58 EDT

Tout au long des années 2010, le public du monde entier a vu certains des meilleurs films jamais réalisés, de Sortez à Début à Spider-Man: dans le Spider-Verse. Cependant, pour chaque clair de lune et Parasite, il y a un film terrible pour l'équilibrer, que ce mauvais effort soit une saisie d'argent sans vergogne, un mauvais concept ou autre chose. Gâcher des acteurs solides, ruiner des histoires bien-aimées et souiller le grand écran ne sont que quelques-uns des crimes cinématographiques commis par ces films, que nous sommes trop heureux de laisser dans le rétroviseur alors qu'une nouvelle décennie se profile.

D'un point de vue artistique, les années 2010 ont été les meilleures périodes, mais elles ont également été les pires périodes, produisant des films terribles à plat en dix ans. Des adaptations erronées et des suites inutiles aux efforts de super-héros échoués et aux idées originales horribles, voici les pires films absolus que la décennie avait à offrir.



Spoilers pour ces films à suivre!

Le dernier maître de l'air était absolument épouvantable

Une adaptation de seulement la première saison du dessin animé populaire de Nickelodeon, M. Night Shyamalan Le dernier maître de l'air a frappé les théâtres au début de la décennie, établissant immédiatement une norme assez médiocre pour les superproductions estivales à venir par la suite. Avec Dev Patel dans un rôle de premier plan tout juste sorti de l'Academy Award-winning Slumdog Millionaire et Shyamalan à la barre, Le dernier maître de l'air semblait probablement un coup infaillible, mais finalement, ce fut un effort désastreux pour toutes les personnes impliquées.

Le film a été absolument filmé, gagnant une horrible partition de 5 pour centsur Rotten Tomatoes grâce à son intrigue incroyablement alambiquée, ses performances terribles et sa direction désordonnée. Même les créateurs de l'émission originale, Bryan Konietzko et Michael Dante DiMartino, ont déclaré qu'ils souhaitaient simplement que le film n'existe pas. Le film finit par gagner nombreuses Razzie Awards et gagner la distinction de devenir l'un des pires adaptations hollywoodiennes d'anime, ce qui était une mauvaise nouvelle pour Shyamalan, car il espérait faire une franchise en direct.



Jack et Jill est le pire film d'Adam Sandler de la décennie

Adam Sandler a eu beaucoup de succès au fil des ans, mais ses idées originales ne sont pas toujours un énorme succès. Par exemple, prenez 2011 Jack et Jill, qui incarne Sandler à la fois comme Jack, un directeur de la publicité vivant à Los Angeles, et Jill, la sœur grinçante de Jack qui vient lui rendre visite pour Thanksgiving. Jill est un embarras total, humiliant Jack à chaque tour dans une série de moments vraiment drôles, dont aucun n'est aidé par le fait que son poids, sous la forme d'une combinaison sur Sandler, est utilisé comme un point de complot `` hilarant ''. Plus étrange encore, elle se retrouve poursuivie par un prétendant improbable - Al Pacino, qui déroute se joue dans le film. Avec un casting complété par plusieurs hommes en traînée mal avisée, y compris David Spade en tant que tyran du lycée de Jill, il n'est pas difficile de voir pourquoi ce projet n'a pas fonctionné du tout.

Si ce concept vous semble vraiment terrible, vous avez raison. Il est vraiment terrible.Jack et Jill était déchirépar les critiques, gagnant 3 pour cent sur les tomates pourries et une étonnante dix prix Razzie après avoir remporté des nominations dans chaque catégorie. Sandler est un brillant comédien, mais lorsqu'il joue au plus petit dénominateur commun, ses efforts peuvent être incroyablement décevants.

dwight schrute

Zookeeper est la tentative boiteuse de Kevin James pour la comédie

Kevin James a commis de nombreux péchés cinématographiques au cours de la deuxième décennie du 21e siècle, dont l'un était certainement son effort de 2011 Zookeeper. Le film trouve Griffin Keyes (James) malchanceux amoureux après que sa petite amie (Leslie Bibb) l'a quitté pour son travail de gardiennage, bien que ce coup particulier soit adouci par le fait qu'il découvre qu'il peut parler aux animaux dont il s'occupe. Lorsque les animaux tentent d'aider Griffin à reconquérir Stephanie - malgré les avances répétées de Kate (Rosario Dawson), la vétérinaire inexplicablement belle du zoo - des hijinks s'ensuivent comme prévu, y compris une scène où Kevin James met un gorille (exprimé par Nick Nolte) dans une chemise de créateur et l'amène à TGI Vendredi. De plus, il y a l'intrigue secondaire où ce gorille est apparemment maltraité par un gardien de zoo différent. En fin de compte, Griffin se retrouve avec Kate au lieu de Stéphanie et travaille joyeusement au zoo, assurant la fermeture de tous ceux qui ont réussi à traverser le film.



En fin de compte, il n'est pas surprenant que Zookeeper gagné critiques terribles des critiques, bien qu'il ait (en quelque sorte) joué plutôt bien Au box-office. James continuerait à faire des films plus terribles au cours de la décennie à venir, mais clairement, il était bien parti avec Zookeeper.

Battleship coulé au box-office

Après des années à jouer au jeu de société classique Battleship, personne ne réclamait exactement une adaptation sur grand écran du jeu de stratégie, mais peu importe, le réalisateur Peter Berg (connu pour Les lumières du vendredi soir) a fait de ce non-rêve une réalité en 2012 avec Bataille navale. Avec un casting qui comprenait le futur vainqueur des Emmy Alexander Skarsgard, futur lauréat d'un Academy Award Rami Malek, Liam Neeson, Les lumières du vendredi soir les vedettes Taylor Kitsch et Jesse Plemons, le mannequin Brooklyn Decker et même Rihanna, le film aurait pu être amusant s'il avait le moindre sens de l'humour sur lui-même.

En fin de compte, les critiques ne pouvaient même pas dire que cette sombre adaptation était plus amusante que le jeu lui-même, conduisant à critiques lamentables et pire encore retours au box-office (en particulier en Amérique du Nord, où il n'a fait que 65 millions de dollars contre un budget de 220 millions de dollars). Bien qu'il ait finalement Prix ​​Razzie pour Rihanna, Bataille navale a été largement oublié, ce qui est probablement pour le mieux.

Le film 43 est l'un des pires films jamais réalisés

Dans la salle de la honte cinématographique, Film 43 est l'un des exemples les plus flagrants de mauvaise réalisation cinématographique, gaspillant un casting étoilé dans une série de vignettes grotesques et drôles qui font toutes partie d'un discours d'un cinéaste non réussi (Dennis Quaid) à un directeur de studio (Greg Kinnear). Des parties du corps mal placées et des snafus intercom aux blagues de merde droites, il est clair que Kinnear n'achète pas ce que Quaid vend, conduisant à une impasse horrible et incroyablement inconfortable et à une agression sexuelle qui se traduit par Quaid tuant son manager, qui est joué par Common .

Incroyablement, le casting comprend des noms comme Elizabeth Banks, Kristen Bell, Chris Pratt, Hugh Jackman, Naomi Watts, Emma Stone et Kate Winslet, entre autres. (Beaucoup de stars ont été coupables d'avoir joué dans le film avec l'un des les offres les plus bizarres d'Hollywood.) Plusieurs membres de la distribution et de l'équipe se sont moqués du film après. Par exemple,gardiens de la Galaxie le réalisateur James Gunn, qui a écrit et réalisé un segment, réclamations il ne l'a même jamais vu.Et d'autres, comme Richard Gere, a essayé de reculer. Et puis il y a eu des stars comme George Clooney qui ont dit 'no way' et qui ne se sont jamais approchées du film.

De toute évidence, les personnes impliquées dans Film 43 préférerait l'oublier complètement, et les critiques et les fans ont manifestement ressenti la même chose à la sortie du film, comme en témoigne son terribles tomates pourries évaluations et box-office sombre Retour.

Entourage: le film était inutile et offensant

Pour les fans de la série originale de HBO Entourage, qui a duré huit saisons de 2004 à 2011, la perspective d'une adaptation d'un long métrage était probablement très excitante, tandis que tout le monde se demandait probablement pourquoi cela se produisait en premier lieu. Avec le casting d'origine de retour, le Entourage le film a continué les intrigues répétitives de l'émission originale, donnant aux téléspectateurs un aperçu de la vie glamour de la star hollywoodienne Vincent Chase (Adrian Grenier) et de son équipe titulaire, y compris 'E' (Kevin Connolly), le frère de Vince Johnny Drama (Kevin Dillon), Turtle (Jerry Ferrara) et l'agent de coupe-gorge de Vince, Ari Gold (Jeremy Piven).

Dans ce cas particulierEntourage histoire, les débuts de réalisateur de Vince se révèlent beaucoup plus chers qu'il ne le pensait, le poussant à demander de l'aide financière à Ari. Malheureusement pour le casting et l'équipe du film, assembler un tas de camées de célébrités ne fait pas vraiment un film à part entière (ou même à moitié décent). En fin de compte, il a gagné critiques terribles et à peine dépassé son budget, certains critiques l'appelant l'un des pires films de la décennie dès 2018. Ajoutez une politique de genre assez grossière - la série originale n'a jamais été particulièrement gentille avec les femmes, mais le film était encore pire - et vous avez une adaptation qui vieillit aussi terriblement que son matériel d'origine.

Paul Blart: Mall Cop 2 était une suite super paresseuse

Quelqu'un réclamait-il une suite à celle de 2009? Paul Blart: Flic du centre commercial? Incroyablement, la réponse semble être oui, étant donné quePaul Blart: Mall Cop 2est sorti en salles en 2015. Après les aventures de Paul Blart - joué par le récidiviste Kevin James, un acteur qui n'a qu'un seul bon film- l'histoire montre que Paul a du mal à divorcer et essaie d'être un bon père pour sa fille, Maya (Raini Rodriguez), malgré les difficultés rencontrées. En attendant, Paul doit également lutter contre un criminel infiltré lors d'une convention d'agent de sécurité haut de gamme à Las Vegas (ce qui sonne définitivement comme une chose réelle).

train pour busan 2

Sans surprise, la deuxième sortie cinématographique de Paul Blart s'est déroulée aussi bien que c'est d'abord, qui n'a gagné une suite que grâce à un bon coup Au box-office. La deuxième remise des gaz de Paul a fait plutôt bien au box-office aussi, mais les critiques ne pouvaient pas le supporter. Le film a une note de 5% sur Tomates pourries, les critiques affirmant que le film souffre d'une «écriture paresseuse», d'un «humour grossier» et qu'il est «baigné de sueur flop». En d'autres termes, il est clair que nous n'avons pas eu besoin d'un deuxième regard sur Paul Blart et ses difficultés en tant que flic du centre commercial.

Fantastic Four n'était pas si fantastique

Au milieu de l'âge d'or du MCU, Marvel a essayé de sortir de leur univers commun pour un projet différent avec un studio de cinéma différent, mais malheureusement, Les quatre Fantastiques fini comme l'un de leurs plus grands échecs. Avec Miles Teller, Kate Mara, Jamie Bell et l'avenir Panthère noire star Michael B. Jordan en tant que quatuor titulaire et réalisateur Josh Trank à la barre, il semblait que rien ne pouvait aller mal avec Les quatre Fantastiques... c'est-à-dire jusqu'au film effectivement frappé les théâtres et s'est écrasé de façon spectaculaire lors de l'impact.

Les quatre Fantastiquesle tir au box-office était certainement moins que fantastique, perdant jusqu'à 100 millions de dollars pour Fox (son studio parent) et dépassant à peine son énorme budget. Malheureusement, les critiques ont été encore pire, les critiques qualifiant le film de sans humour et de «détournement de sens». Les détails ultérieurs sur le drame sur le plateau n'ont vraiment pas aidé.Selon Trank, L'interférence de Fox avec son film a fini par aggraver le tout, bien qu'il soit difficile de dire si le réalisateur a raison, étant donné que sa coupe n'a jamais fait surface. Marvel a réalisé de nombreux grands films au cours de sa tournée cinématographique. Malheureusement pour sa distribution talentueuse, Les quatre Fantastiques n'en fait certainement pas partie.

Hot Pursuit a gaspillé ses deux stars talentueuses

Comme ferveur pour ABC Famille moderne atteint un point culminant, la star Sofia Vergara a acquis une renommée internationale bien méritée et acclamé, mais malheureusement, elle a gaspillé cette puissance star dans des sorties cinématographiques mal avisées comme Poursuite à chaud. Cette comédie entre amis, qui associe Vergara à la récipiendaire d'un Oscar Reese Witherspoon (et est dirigée par Anne Fletcher, connue pour des projets dignes comme Intensifier et La proposition), se concentre sur l'officier de police Rose Cooper (Witherspoon), qui est rétrogradé après un incident sur le lieu de travail et contraint de fournir un détail protecteur à Daniella Riva (Vergara), l'épouse d'un homme témoignant contre un patron du cartel.

Grâce à une série de blagues lesbiennes sourdes, ainsi qu'à une intrigue trop compliquée, Poursuite à chaud a échoué de façon critique, gaspillant les talents évidents de ses deux femmes de premier plan à un degré presque criminel. Les films mettant en vedette des femmes puissantes comme Witherspoon et Vergara devraient être beaucoup plus courants, mais grâce aux retours lamentables de ce film, il a établi une norme étonnamment médiocre pour les films dirigés par des femmes en 2015.

La trilogie Fifty Shades était la pire franchise de la décennie

Adapté de E.L. La trilogie vaguement pornographique de James du même nom (qui elle-même était basé sur le crépuscule saga, en quelque sorte), le Cinquante nuancesles films sont facilement trois des pires films de la décennie, surtout lorsqu'ils sont vus ensemble. Le premier film, Cinquante nuances de gris, raconte l'histoire d'Anastasia 'Ana' Steele (Dakota Johnson), une jeune femme inexpérimentée de Seattle qui rencontre un charmant et mystérieux milliardaire nommé Christian Gray (Jamie Dornan), qui introduit rapidement Ana à un tout nouveau monde de plaisirs charnels. Tout au long de la trilogie, le couple se sépare, se réconcilie immédiatement, élude les expériences de mort imminente, se marie et a même un enfant.

Tout au long de cette course folle, le Cinquante nuances les films sont remplis d'écrits terribles, de performances dures (en particulier de Johnson et Dornan, qui regretté d'être dans ces films et semblait se détester absolument hors écran), des complots compliqués et une absurdité générale. Après le premier film sorti en salles en 2015, Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires sont arrivés respectivement en 2017 et 2018, apportant avec eux des histoires plus dramatiques et des scènes de sexe franchement non sexy. Cependant, les fans de la série originale ont toujours afflué vers ces films en masse, ce qui a fini par faire de la trilogie la le plus grossier Franchise cotée R dans l'histoire du cinéma.

Jem and the Holograms était gênant pour toutes les personnes impliquées

Encaisser la nostalgie de l'enfance du public peut être une tactique assez efficace pour les grands studios, mais malheureusement, en 2015 Jem et les hologrammes était l'un des pires exemples possibles de ce phénomène. Helmed par Jon M. Chu - qui finirait par faire des adaptations beaucoup plus réussies comme le Hollywood changeCrazy Rich Asians- le film mettait en vedette Audrey Peeples dans le rôle de Jem, le personnage principal et la frontwoman de son groupe familial, ainsi que Molly Ringwald, Juliette Lewis, Hayley Kiyoko, et plus encore.

Jem et les hologrammes était une bombe immédiate, à la fois critique et financièrement, mais il aurait peut-être été retenu comme un effort plus moyen sans son héritage embarrassant. Après avoir fait moins de 2 millions de dollars au box-office avec un budget de 5 millions de dollars, Universal est allé jusqu'à tirez de 2000 théâtres dans un mouvement entièrement sans précédent. Chu et ses acteurs ont finalement atterri sur leurs pieds, mais le brouhaha environnant JemLa piètre performance de '' a consolidé sa réputation comme l'un des pires films jamais produits.

Max Steel ne l'a pas fait super pour un film de super-héros

Basée sur la gamme de figurines Max Steel, la version grand écran 2016 de l'humble histoire de Max mettait en vedette le nouveau venu Ben Winchell dans le rôle titre d'adolescent devenu super-héros Max Steel. Après être devenu un super-héros avec l'aide d'une créature extraterrestre qui va par Steel (exprimé par Josh Brener), Max doit lutter contre l'ancien collègue de son père, le Dr Miles Edwards (Andy Garcia), et l'empêcher de récolter pour lui-même l'énergie puissante de Steel .

En fin de compte, ce film de super-héros peu vu a été très peu remarqué, bien que toute l'attention qu'il ait reçue ait été négative. C'est l'un des rares films à avoir un 0% d'approbation sur les tomates pourriesEt au box-office, floppé de façon spectaculaire, gagnant à peine 4 millions de dollars contre un Budget de 10 millions de dollars. Malheureusement pour Max SteelLe casting et l'équipe, une franchise n'était clairement pas dans les cartes, ce qui était probablement un soulagement pour quiconque a vu le film en premier lieu.

Batman v Superman: Dawn of Justice a été l'un des pires blockbusters de la décennie

Confronté au succès critique et commercial écrasant des efforts cinématographiques de Marvel, DC essaie de reproduire la formule magique de Marvel depuis des années avec des résultats médiocres, l'un de leurs pires efforts étantBatman v Superman: l'aube de la justice. Réalisé par Zack Snyder, le film rassemble Superman d'Henry Cavill et Batman de Ben Affleck pour une bataille royale, accompagné de Wonder Woman de Gal Gadot, Lois Lane d'Amy Adams, Lois Lane d'Amy Adams, Lex Luthor de Jesse Eisenberg, etc. Lorsque Luthor, obsédé par Superman à un degré troublant, manipule Batman pour combattre l'homme d'acier, les deux se démènent. Mais quand ils finissent par faire équipe pour vaincre les forces du mal de Luthor, cela entraîne la mort (temporaire) de Superman.

Entre la vision impopulaire de Ben Affleck sur le Caped Crusader, celle d'Eisenberg casting désastreux et des performances bizarres, et une dépendance à l'égard de CGI plutôt que d'intrigue pour raconter l'histoire, ni Batman ni Superman séduit les critiques. Et bien que le film ait gagné un peu au box-office, il était considéré comme un 'déception' pour ne pas avoir franchi le seuil du milliard de dollars. Sa suite, Ligue de justice, exécuté uniquement légèrement meilleur, prouvant que quand il s'agit de gains de super-héros, DC n'a certainement pas tiré de leçons de Batman v Superman.

Suicide Squad n'a fait aucune faveur à DC

Malheureusement pour l'univers cinématographique de DC, 2016 ne s'est pas amélioré après la confrontation de Batman et Superman grâce à Suicide Squad, qui a été publié vers la fin de la saison estivale cette année-là. Le film était dirigé par David Ayer, et il mettait en vedette de grands noms de renom comme Will Smith, Margot Robbie, Cara Delevingne et les lauréats des Oscars Viola Davis et Jared Leto. En d'autres termes, le film semblait pouvoir être un coup sûr pour DC ... mais ce n'est pas ainsi que les choses se sont passées.

Malgré ses excellentes performances au box-office, Suicide Squad a attiré la dérision des critiques et des fans de longue date de DC, dont aucun n'était satisfait de la direction du slapdash, de l'intrigue désordonnée, de la dépendance excessive à l'égard des chansons pop et des performances bizarres. Les gens ont été particulièrement offensés par Jared Leto, dont le Joker était une blague totale par rapport à feu Heath Ledger. Bien que Suicide Squada remporté un Academy Award pour le meilleur maquillage et coiffure, il est surtout connu pour avoir été une tentative décevante de Avengers-style romp.

Nine Lives était un film qui n'aurait jamais dû être tourné

Il est difficile de savoir par où commencer Neuf vies, avec son concept insensé, son script insensé et la star désormais disgraciée Kevin Spacey. Dans le film, Spacey joue Tom Brand, un cadre puissant sans temps pour la famille ou les amis et qui ignore constamment sa femme (Jennifer Garner) et sa fille (Malina Weissman) en faveur du travail. Quand il achète un chat pour l'anniversaire de sa fille pour essayer de l'apaiser, il finit par être frappé par la foudre et placé dans le corps du chat (nommé M. Fuzzypants). Aidé par le propriétaire de l'animalerie, Felix - qui, pour une raison quelconque, est joué par Christopher Walken - Tom doit réévaluer ses priorités afin de retourner dans son corps humain.

Grâce à un complot hackneyed fatigué et des performances bizarres, le consensus critique de Rotten Tomatoes lit«pas miaou, jamais» marquant Neuf vies comme un effort cinématographique complètement inutile et indésirable. L'héritage de Spacey est terni pour commencer, et aucun mauvais film ne pourrait jamais se comparer à ses autres actions, mais Neuf vies n'aide certainement pas.

Death Note était une adaptation vraiment terrible

Une adaptation relativement lâche de la populaire série de mangas du même nom, NetflixMenace de morta fait son matériel source zéro faveurs comme il a raconté l'histoire familière d'un cahier mortel qui tue quiconque dont le nom apparaît n'importe où sur ses pages. Avec un jeune casting prometteur qui comprenait Nat Wolff, Lakeith Stanfield, Margaret Qualley et même l'acteur vétéran Willem Dafoe, Menace de mort aurait pu facilement utiliser la bonne volonté acquise au fil des ans par le manga et même amener de nouveaux fans dans le giron, mais finalement, il a frappé toutes les mauvaises notes.

Non seulement le film a gagné critiques intermédiaires au mieux, les critiques se plaignant que sa distribution talentueuse a été gaspillée dans un film surchargé, mais cela a également suscité la controverse. Lors de l'utilisation d'images d'un accident de train mortel, les producteurs ont jugé bon d'utiliser images réelles d'un Accident de train belge qui a eu lieu en 2010. Il ne suffit apparemment pas que Menace de mort n'a pas réussi, mais ce choix semble assez irrespectueux envers les victimes très réelles de cet accident particulier.

jerry smith rick et morty

Le Cercle n'a pas été à la hauteur de son potentiel

Basé sur le roman de Dave Eggers du même nom, Le cercle semblait avoir tous les ingrédients de la grandeur. Avec une histoire captivante sur une énorme entreprise de technologie avec un ventre sinistre et un casting de puissance qui comprenait Harry PotterEmma Watson, Guerres des étoiles«John Boyega et, incroyablement, Tom Hanks, le film semblait certainement être une sortie opportune grâce à son approche de la technologie moderne. En ce qui concerne l'intrigue, lorsque Mae (Watson) obtient un emploi chez The Circle, une entreprise de médias sociaux et de technologie renommée, elle finit par se laisser entraîner dans leur philosophie de `` transparence totale '', ruinant ses relations personnelles et même mettant en danger ceux qui l'entourent. En fin de compte, Mae ne peut pas échapper à l'œil vigilant d'Eamon Bailey (Hanks), PDG de The Circle.

Malheureusement pour toutes les personnes impliquées, Le cercle à plat. Les critiques étaient moins que gentil à propos de son intrigue sinueuse et désordonnée (ainsi que du fait que les méfaits de la société sont révélés si rapidement), et sous-performé de manière significative au box-office dès sa sortie. Avec beaucoup d'art se concentrant sur les dangers potentiels des médias sociaux, Le cercle aurait dû être un ajout bienvenu à ce genre en herbe, mais il ne pouvait tout simplement pas tenir le coup.

Baywatch était stupide, bruyant et vraiment obsolète

Au cas où vous vous demandez qui a demandé une adaptation sur grand écran de Baywatch des années après la diffusion de la série télévisée originale, la réponse est «personne». Cependant, en 2017, Hollywood a jugé bon de redémarrer le concept, emballant le film plein de beaux hommes et femmes et sans aucune substance. Avec Zac Efron et Dwayne The Rock Johnson à la barre en tant que sauveteurs qui, pour une raison quelconque, doivent arrêter un sinistre complot par une femme d'affaires locale qui se met au clair en tant que seigneur de la drogue (joué par Priyanka Chopra), le film est principalement composé des plans de course au ralenti classiques avec un peu de détails compliqués compliqués de temps en temps.

Efron et Johnson sont charmants ensemble, bien sûr, mais des blagues paresseuses (y compris un baiser de même sexe présenté entièrement pour rire, qui est une blague qui se sent dépassée au mieux et offensante au pire), un scénario plat et une histoire déconcertante apportent Baywatch vers le bas. Critiques ressenti la même chose, le panoramique lors de sa sortie, et quant à la box-office, ça ne s'est pas beaucoup mieux passé non plus.

Le film Emoji était le pire film d'animation de la décennie

Peut-être mieux connu comme «le film qui a fait Jordan Peele arrêtez de jouer '' ou `` le film qui a fait de Sir Patrick Stewart un emoji de merde '' - selon les titres que vous lisiez lors de la sortie du film - Le film Emoji est la définition même d'une saisie d'argent sans âme et inutile, utilisant en quelque sorte des émoticônes de téléphone comme base pour un long métrage entier. Le premier film d'animation à gagnez plusieurs Razzie Awards (ce qui est tout à fait une distinction), Le film Emoji étoiles anciennes Silicon Valley star T.J. Miller comme Gene, un emoji 'meh' qui peut faire plusieurs expressions. À partir de là, l'intrigue du film est assez incompréhensible car Gene essaie de devenir un emoji `` normal '' qui ne peut faire qu'un visage, et moins on en dit, mieux c'est.

Dans cette veine, il ne devrait pas être surprenant que les critiques et les cinéphiles moyens détestaient absolument Le film Emoji, qui lui a notamment valu de mauvaises critiques même créé. Grâce au placement de produit, un script lamentable et des performances affreuses, pour ne citer que quelques problèmes, Le film Emoji est absolument l'un des pires exemples de harcèlement envers les enfants et le capitalisme grâce à l'animation, et en conséquence, il avait l'un des les notes de tomates pourries les plus faibles de 2017. Cependant, nous devons peut-être remercier Le film Emoji pour avoir conduit Jordan Peele derrière la caméra. Au milieu de Sortezle succès, il a dit aux journalistes cette Le film Emoji était le dernier clou dans son cercueil, car il a décidé de quitter quand les cinéastes lui ont offert le rôle de Poop. (Bien qu'en toute honnêteté, il soit revenu pour Toy Story 4).

Le Livre d'Henry était incroyablement bizarre de toutes les mauvaises manières

Beaucoup Guerres des étoiles les réalisateurs ont trouvé le succès après s'être heurtés à Lucasfilm. Pour preuve, il suffit de regarder Phil Lord et Chris Miller, Rian Johnson, et même Le Trône de Fer showrunners David Benioff et D.B. Weiss. Cependant, Colin Trevorrow n'a même jamais eu l'occasion de diriger son Guerres des étoiles film. Bien sûr, il pourrait avoir le Jurassic World franchise à son actif, mais malheureusement, son effort de 2017, Le livre d'Henry, aurait pu foirer son tour dans une galaxie très, très loin après sa sombre première.

Avec des stars à la barre comme Naomi Watts, Jacob Tremblay et Sarah Silverman, Le livre d'Henryraconte l'histoire d'un jeune garçon (Jaeden Martell) qui meurt d'un cancer en phase terminale et essaie de sauver son voisin d'un domicile violent. Malheureusement, ce désastre a frappé toutes les mauvaises marques, grâce à une fin mélodramatique et à des changements de tonalité incroyablement incohérents. Quelques critiques a même exhorté les téléspectateurs à ne jamais le voir, l'un d'eux l'appelant «torture», ce qui dit à peu près tout ce que vous devez savoir. Trevorrow aurait quitté Star Wars: The Rise of Skywalker sur les différences créatives avec J.J. Abrams, mais finalement, Le livre d'Henryc'est terrible première n'aurait pas pu aider les choses.

Gotti était une infraction pénale

Comme Martin Scorsese l'a prouvé avec L'Irlandais en 2019, les films de gangsters ne se démodent jamais - c'est-à-dire, sauf si ce film de gangster est de 2018 Gotti. Avec un John Travolta vieillissant dans le rôle principal de truand célèbre et réel John Gotti (et l'épouse de Travolta Kelly Preston en tant qu'épouse de Gotti, Victoria), le film tente maladroitement de raconter la torsion, le tournage de l'histoire et la chronique de près de 30 ans de crime de Gotti. intrigue à New York. Ce n'était certainement pas un bon signe lorsque le studio du film, Lionsgate, a poussé date de sortie en arrière de deux semaines juste avant qu'il ne soit censé sortir en salles, et peu de temps après, les critiques et le public ont compris pourquoi.

Un multiple nominé Razzie, GottiLes problèmes de nombreux sont nombreux, mais ils commencent et se terminent par une performance fatiguée de Travolta, un interprète sans doute bien après son apogée. Ajoutez un penchant étrangement sympathique au film qui dépeint Gotti comme assez bon garsmalgré son comportement louche, et vous avez un raté de bonne foi sur vos mains, comme en témoigne son incroyable 0 pour cent de tomates pourries évaluation. (Le texte de présentation du site n'est qu'un mot: «Fuhgeddaboudit».) Au final, les cinéphiles ont clairement exprimé leurs sentiments au box-office.Gottifabriqué environ 6 millions de dollars contre un budget de 10 millions de dollars, prouvant que Travolta a un truc pour choisir des films vraiment mauvais.

Slender Man était l'un des pires films d'horreur de la décennie

Peut-être que le pire péché qu'un film d'horreur puisse commettre est d'être vraiment ennuyeux, ce qui est l'un des nombreux problèmes avec 2018 Homme svelte. Récit de la légende urbaine du même nom sur une créature surnaturelle anormalement grande qui traque et tue des enfants, le film a interprété Joey King (L'acte) en tant que Wren, membre d'un groupe d'amis terrorisé par ce mystérieux monstre.

Bien sûr, les débuts cinématographiques de Slender Man étaient au mieux décevants, selon les critiques - mais en quelque sorte, il l'a fait plutôt bien au box-office - mais cela met de côté la controverse troublante de la vie réelle sur le personnage, que les cinéastes ont irrespectueusement ignoré. Quatre ans seulement avant la sortie du film, deux jeunes de 12 ans dans le Wisconsin attiré un autre jeune à sa mort imminente, la poignardant 19 fois pour essayer de devenir un `` proxy '' pour le mythique Slender Man. La victime a survécu, mais est, bien sûr, émotionnellement et physiquement marquée par l'expérience. Faire un film avec Slender Man au centre après cette horrible tragédie se sent plutôt mal, surtout sans mentionner les dangers réels de ce mythe.

Les chats ont terminé la décennie sur une note surréaliste

Juste sous le fil, un candidat au pire film de toute la décennie est arrivé fin 2019 - Tom HooperChats, sorti juste à temps pour les fêtes. Une adaptation de la comédie musicale de scène inexplicablement populaire d'Andrew Lloyd Webber (qui est elle-même une adaptation de la poésie de T.S. Eliot), cette comédie musicale hallucinante est certainement mieux laissée sur la scène. Si vous n'êtes pas familier avec l'histoire de chats de rue de Londres essayant de monter sur la couche Heaviside et de renaître dans de nouvelles vies, le film ne vous aidera pas du tout. Les membres du public sont plongés dans l'action de la «gelée» aux côtés de Victoria (la nouvelle venue Francesca Hayward)et est parti pour découvrir ce monde bizarre et souvent horrible par eux-mêmes, et le film qui suit ne présente pour la plupart que différents chats, du Rum Tum Tugger de Jason Derulo à la saleté troublante à Old Deuteronomy de Dame Judi Dench, jusqu'à ce que l'un d'eux - Grizabella de Jennifer Hudson, qui chante le showstopper 'Memory' - enfin '' monte. '

Du vraiment dérangeant Les hybrides chat-humain de CGI à l'intrigue et à la direction tout à fait incompréhensibles du film, l'objectif de HooperChats sur le grand écran a clairement échoué auprès des critiques et du public. Non seulement il a gagné un dérisoire 20% sur Rotten Tomatoes, il immédiatement argent perdu pour Universal, devait être réédité pour rendre le CGI moins terrifiant, et le studio l'a tiré de la considération des Oscars. Les chats auraient neuf vies, mais ces chatons se sont avérés morts à leur arrivée.